Ecomnews - Adds
Alpes-Maritimes : Le Département débloque 20 millions d’euros pour les EHPAD
Par Olivia Oreggia publié le 17 MAI 2018 à 09:00
La Côte d’Azur compte 162 de ces maisons de retraite médicalisées. De Cannes à Puget-Théniers, en passant par Nice ou Villefranche-sur-Mer, 7 EHPAD bénéficieront de ce soutien financier (6,5 M€ par an pour la période 2018-2020) pour leur rénovation et leur modernisation.

En début d’année, les voix des salariés des EHPAD se sont fait entendre dans la France entière. Pas une région dont les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ne sont pas concernés par le manque de moyen, humain et matériel, pour accueillir au mieux une population fragile dont les besoins sont immenses : le « quatrième âge ».

Dans les Alpes-Maritimes, l’enjeu est particulièrement important. L’INSEE estime en effet que d’ici 2050, la part des plus de 80 ans doublera pour atteindre 153.000 personnes. Un enjeu de taille donc lorsque l’on sait que l’âge moyen d’entrée en EHPAD est de 88 ans.

?id=g0d3FfFX68kW8RPMKDtuoODlyMqWe2IZ

« C’est un vrai défi démographique auquel nous devons faire face », explique Charles-Ange Ginesy, Président du Département. « Nous lançons ainsi un plan exceptionnel de 20 millions d’euros portant sur 7 EHPAD à but non lucratif. Alors que, de son côté, le Gouvernement a débloqué une enveloppe de 50 M€ pour aider ces établissements, nous n’avons pas à rougir ! C’est une politique très volontariste. Rien ne nous y oblige. Mais le bien-être de nos anciens est une priorité. »

« L’espérance de vie progresse, c’est une chance mais c’est aussi un défi », reprend Eric Ciotti, venu présenter ce plan d’investissement aux côtés de son successeur. En France, en 2011, les dépenses publiques relatives à la perte d’autonomie des personnes âgées s’élevaient à 21 milliards d’euros. Elles devraient atteindre 35 milliards d’euros en 2060.

?id=EOkDZUDywtghIIXfwZ7qHyUDTt5npvu5

« Aujourd’hui, il faut remettre tout le système à plat », explique le président de la Commission départementale des Finances. Malgré les aides, dont l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), « le reste à charge pour les familles est de 1.700 euros », souligne Eric Ciotti. «Notre Département a souvent été pionnier aux côtés de nos ainés. Nous allons encore plus loin avec ce plan d’investissement. Je ne peux qu’inviter l’Etat à le soutenir et à renforcer ses cofinancements. »

Dans les Alpes-Maritimes, 162 EHPAD accueillent un peu moins de 12.000 personnes.

?id=m7DJi2gAvvrT3DBjQGZEGerllOoYE6GM

Ecomnews - Adds