Ecomnews - Adds
Régionales 2021: Christian Estrosi appelle au rassemblement pour le 2e tour pour faire barrage au RN
Par Sanya Maignal publié le 21 JUIN 2021 à 15:46
31,6 % des Maralpins ont voté aux régionales, 31,3% aux départementales. Comme partout en France, l'abstention est le grand gagnant de ce premier tour des élections. 

La liste de Thierry Mariani arrive en tête dans les Alpes-Maritimes. Les chiffres sont semblables à ceux de toute la région : 37,87 % pour le RN contre 34,86 % pour Notre Région d'abord, un résultat qui est, une fois de plus, loin des sondages.

« La liste de droite et du centre conduite par Renaud Muselier a réalisé un résultat bien au-delà de ce que tous les sondages prévoyaient », se félicite Christian Estrosi, Vice-Président de la Région Sud.

#MajoritéDépartementale et #NiceEnsemble en tête

Côté département, alors qu'en 2015, 45,8 % de la population s'est exprimée aux départementales, cette année ce pourcentage est de seulement 31,3%. Les binômes sortant de la majorité départementale et de Nice ensemble s'en sortent plutôt bien.

Trois binômes ont déjà été élus et Éric Ciotti, député, et David Lisnard, l’emblématique Maire de Cannes, sont déjà sûrs de retrouver leur siège. 19 autres binômes #MajoritéDépartementale et #NiceEnsemble sont en ballottage favorable face aux binômes au couleur du RN.

?id=MubKafRnWmbDNWi6ldLqBqN7InQLyseU

Les candidats du Rassemblement National sont en ballottage favorable dans 3 cantons, toujours face à l'union de la droite. En ce qui concerne les cantons traditionnellement de sensibilité de gauche et écolo, les deux binômes sortant sont en ballottage favorable face à la droite.

« Je félicite mes adjoints et conseillers municipaux qui sont arrivés en tête ou en ballottage très favorable donc en situation de l'emporter. Les Niçois sont reconnaissants du bilan de notre majorité », souligne le Président de la Métropole Nice Côte d'Azur et Maire de Nice.

Appel à la raison

Comme partout en France, l'abstention est le grand gagnant de ce premier tour et tous les candidats qui se retrouvent au deuxième tour appellent à la plus grande mobilisation.

« Une nouvelle compagne s'ouvre, lance Christian Estrosi. J’appelle à la raison tous ceux qui ont appelé à ne pas choisir entre Mariani ou Renaud Muselier. Je rappelle aux communes des Alpes-Maritimes que les six dernières années, elles ont bénéficié d'un soutien trois fois plus important de la part de la Région que les 18 années précédentes. D'ailleurs tous les territoires de tous les départements ont bénéficié de cette dynamique hors du commun », rappelle l’actuel Vice-président de la Région, celui qui a conduit la liste de la droite en 2015.

Christian Estrosi rappelle que le péril de l'extrême droite reste présent encore dimanche prochain.

« Aujourd'hui nous sommes en situation de faire barrage et j'appelle tout le monde à prendre ses responsabilités. Je fais appel à tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs républicaines et qui ne veulent pas voir le Rassemblement National prendre les rênes de notre région avec toutes les conséquences économiques que cela pourrait avoir. »

Ecomnews - Adds