Ecomnews - Adds
AMETRA : L’innovation au service de la santé au travail
Par Fiona Urbain publié le 23 MAI 2017 à 09:34
La santé au travail évolue constamment. Quelles sont les innovations mises en place par l’AMETRA ? Nous avons pu interviewer Véronique Mailliu Demon, la Directrice de l’AMETRA de Montpellier.

L’AMETRA compte plus de 10 000 entreprises adhérentes dont 90% sont des TPE et suit 110 000 salariés.

Evolution du suivi médical du salarié

Depuis le 1er janvier, la visite médicale d’embauche obligatoire n’est plus de rigueur. Elle est remplacée par une visite d’information et de prévention, qui a vocation à interroger le salarié sur son état de santé, l’informer des risques éventuels auxquels l’expose son poste de travail et des moyens de prévention de ces risques.

En revanche, pour les travailleurs de nuit et les moins de 18 ans, la visite préalable reste de mise.

L’autre exception concerne les postes à risques, comme les postes exposés à l’amiante, au plomb, aux agents cancérigènes ou encore aux risques de chute. Dans ce cas, les salariés devront passer un examen médical d’aptitude.

Auparavant, le médecin du travail revoyait un salarié tous les deux ans. Désormais, l’entretien devra être renouvelé dans un délai maximal de cinq ans. S’agissant des travailleurs titulaires d’une pension d’invalidité, des travailleurs handicapés et des travailleurs de nuit, le suivi médical doit être assuré dans un délai maximal de trois ans. Un délai qui passe à quatre ans pour les salariés occupant un poste à risques.

Suite à la réforme, Véronique Mailliu Demon, la Directrice de l’Ametra de Montpellier, explique que la médecine du travail ne se résume pas à une visite tous les 5 ans « les infirmières prendront en charge les salariés de manière beaucoup plus régulière, tous les ans ».

Les personnels de santé sont amenés de plus en plus à se rendre sur les lieux de travail pour proposer des améliorations de conditions de travail. Ces actions ont pour missions :

  • L’identification des risques professionnels,
  • Faire de la prévention sur certains salariés (femmes enceintes, apprentis, travailleurs en situation de handicap…)
  • Transmettre des conseils à mettre en place dans l’activité quotidienne (travail sur écran de visualisation, addictions, travail saisonnier, aide à domicile, travail de nuit, risque chimique, risques psychosociaux...).

Un accompagnement pour les managers en situation de stress

L’AMETRA a aussi piloté une étude inédite sur la santé des cadres et managers. 582 cadres ont été interrogés à propos de leur ressenti de stress au travail.

Les résultats présentés en septembre 2016 font ressortir que quasiment 1 cadre sur 4 reconnait être dans une situation de stress au quotidien. Plus de 48% d’entre eux sont dans une situation de détresse psychologique.

Un paradoxe : 70% des cadres déclarent être en bonne santé, mais 73% se disent pourtant fatigués !

Dès septembre 2017, l’AMETRA proposera des ateliers pour accompagner les managers.

  • Gestion du stress : quels outils pour faire face ?
  • Le burn out et sa prévention
  • Bonnes et mauvaises pratiques en matière de qualité de vie au travail.

Ces ateliers ont pour objectif de prévenir l’usure professionnelle des encadrants et de favoriser les bonnes pratiques managériales.

Résultats de l'enquête sur l'inaptitude des salariés effectuée en 2016

  • 1,72% des visites de médecine du travail statuent en une inaptitude médicale
  • Les inaptitudes : c’est 66% de femmes, 34% d’hommes
  • Ancienneté moyenne dans l’entreprise : 8 ans
  • Dans 83% des cas, non lié au travail (pas d’Accident du Travail ni Maladie Professionnelle)
  • 36% ont une reconnaissance de travailleur handicapé
  • 12% en cours de demande dereconnaissance de travailleur handicapé au moment de l’inaptitude
  • 24% ont une invalidité 2ème catégorie
  • 11,5% une invalidité de 1ère catégorie
  • Les causes des inaptitudes : dans 42% TMS (troubles musculo squelettiques) et dans 31% psychologiques.

Ametra-demon

Ecomnews - Adds