Ecomnews - Adds
Auvergne-Rhône-Alpes : La première usine automatisée de chaussures de sport en France ASF 4.0 a été inaugurée
Par Denys Bédarride publié le 20 SEPT 2021 à 09:31
Ce 16 septembre 2021, s'est tenue l'inauguration de la première usine automatisée de chaussures de sport en France : ASF 4.0 en partenariat avec SALOMON. Cette inauguration a lieu un an jour pour jour après la pose de la première pierre, et ce malgré la crise sanitaire, en présence de Laurent Wauquiez le président de la Région qui avait fait le déplacement.

ASF 4.0 est une filiale de CHAMATEX GROUP, spécialisée dans les textiles techniques. Les marques partenaires SALOMON, BABOLAT et MILLET, dont le siège social est situé en Auvergne-Rhône-Alpes, sont également actionnaires d’ASF 4.0.

La première chaussure « made in ASF 4.0 », sera un modèle Salomon dédié à la pratique du trail running et de la randonnée active, disponible à la vente début 2022.

« Salomon a toujours repoussé les limites de l'innovation en termes de fonctionnalité des produits mais aussi du point de vue des process industriels. Ce partenariat avec le groupe CHAMATEX sur ASF 4.0 démontre notre engagement à continuer d'être à la pointe de la transformation de l'industrie de la chaussure. » Jean-Marc Pambet, président de Salomon.

Le site implanté à Ardoix en Ardèche au cœur de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’étend sur plus de 2 000 m2 et représente un investissement global de 10 M€. ASF 4.0 emploie déjà une vingtaine de personnes afin de produire 15 000 paires de chaussures d’ici la fin de l’année 2021.

A terme, la capacité de prototypage et de production permettra de développer et d’assembler 500 000 paires de chaussures par an et de générer entre 10 et 15 M€ de chiffre d’affaires.

La relocalisation de la production est un enjeu majeur, permettant de générer des gains à plusieurs niveaux :

1) Rapidité avec une organisation de la production et de la logistique en circuit-court permettant auxmarques de bénéficier d’une réactivité optimale sur le marché européen ;

2) Flexibilité avec une capacité accrue à tester auprès des consommateurs européens des nouveautés avec des séries plus petites ;

3) Compétitivité par rapport aux pays asiatiques en rationalisant les processus productifs et enrobotisant les chaînes d’assemblage;

4) Respect de l’environnement avec une production réalisée localement minimisant l’empreinte carbone ;

5) Création d’emplois avec environ 50 emplois qualifiés créés à horizon trois ans.

Le carnet de commandes donnant de la visibilité à ASF 4.0 pour les trois prochaines années, une extension de l’usine est d’ores et déjà envisagée.

L’usine ASF 4.0 est l’un des projets phares soutenu par la Région pour relocaliser des outils productifs aujourd’hui majoritairement situés en Asie du Sud-Est.

En utilisant des technologies de pointe, ce nouveau site industriel doit donc permettre la fabrication de chaussures de sports haute-performance en Auvergne-Rhône-Alpes pour la première fois depuis plus de 20 ans. La production envisagée est d’environ 500 000 paires par an. A court terme, la nouvelle usine va conduire à la création d’au moins 42 emplois.

« Depuis quarante ans, on pratique des stratégies industrielles folles. En se disant, il faut qu’on achète moins cher, on se retrouve avec la quasi-totalité des chaussures portées en France qui sont fabriquées au Vietnam ou en Chine.

Quand on parle de développement durable et d’environnement, il faut bien avoir en tête que la première cause d’émissions de CO2 en France, ce sont les produits qu’on importe. Il faut sortir de ce système. Si on continue comme ça, on creuse notre tombe. Ce projet d’usine 4.0 est extraordinairement moteur d’espoir et de sens.

C’était un défi incroyable. Il ne faut pas se voiler la face, ce ne sont pas les subventions qui font les projets. Si on y arrive, c’est parce que on a des entrepreneurs qui prennent des risques, des PME familiales de qualité et des grandes marques qui jouent le jeu.

Notre rôle à nous, les collectivités, est de créer un climat favorable pour montrer à ceux qui prennent les risques que l’on croit en eux. Si on réussit ça, on peut remettre le pays dans la bonne direction et redevenir un endroit où on produit et où on peut garder et créer des emplois » a déclaré Laurent WAUQUIEZ, le Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ecomnews - Adds