Ecomnews - Adds
Auvergne-Rhône-Alpes : Quelle est la situation économique générale des entreprises régionales ?
Par Noémie Bouisset publié le 28 JUIN 2021 à 10:01
L’observatoire Covid-19, créé par les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes avec le Medef et la CPME régionale, révèle dans une enquête que deux tiers des chefs d’entreprises annoncent un chiffre d’affaires en progression en mai par rapport au mois de mai 2020.



Créé par les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes avec le Medef et la CPME régionale, l’observatoire Covid-19 a mené une enquête du 3 au 11 juin 2021 auprès de 100 dirigeants d’entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes.

9 % des entreprises enregistrent une progression supérieure à 25 % et presque deux tiers des répondants annoncent un chiffre d’affaires en progression en mai par rapport à mai 2020.

Il faut savoir que ces données reposent sur un début de mois de mai confiné. Mais cela n’empêche pas la reprise de s’amorcer, notamment avec 12 % des entreprises qui se disent en sur-activité, bien que 17 % sont encore en activité réduite, principalement dans le secteur du service.

Quelques répercussions de la crise sanitaire persistent encore

On remarque donc certaines sensibilités causées par la crise sanitaire. La hausse du prix des matières premières, fournitures et composants touche une bonne partie des entreprises, dont 60 % très fortement impactées. Les entreprises s’attendent à des prix en hausse jusqu’au moins fin 2021.

Au niveau des recrutements, la situation est également fragile. Les difficultés de recrutement restent élevées et touche fortement 42 % des entreprises.

Après la sortie du confinement et du télétravail en début juin, 77% des répondants ont au minimum une présence de 75 % de leur effectif salarié sur site. 12 % des entreprises sondées s'estiment fortement touchées par des problèmes de disponibilité de leurs salariés, avec une inquiétude de fatigue des salariés suite au 3ème confinement.

Des chefs d'entreprise majoritairement optimistes

Malgré ces difficultés, 63 % des chefs d'entreprise sont assez optimistes, soit +6 points depuis le mois de mai. Afin de limiter les risques de défaillances lors de cette sortie de crise, les répondants ont apporté leurs suggestions dans le cadre de cette enquête.

Tout d'abord, la gestion du remboursement des prêts garantis par l’État, avec un soutien apporté aux initiatives qui ont pour objectif d'étaler les remboursements.

Certains chefs d'entreprise proposent également la facilitation des rachats et reprises d’entreprises à travers un allégement des charges et taxations.

Au niveau du soutien à la demande, les dirigeants sondés souhaitent des incitations à la consommation des produits locaux ou du Made in France, afin de conforter la reprise économique des entreprises concernées en sortie de crise.

Ecomnews - Adds