Ecomnews - Adds
Comment Barcelone veut remettre la main sur son eau…
Par Karl Demyttenaere publié le 07 DEC 2016 à 11:18
Le conseil municipal de la capital catalane a voté une motion fin novembre pour l’élaboration d’informations techniques et juridiques pour étudier la possibilité de re-municipalisé l’eau. Une démarche qui pourrait compter de nombreux obstacles…

Eau

L’eau de la capitale catalane est contrôlée depuis 1867 par la firme Agbar. Une situation ancienne à laquelle semble vouloir remédier les autorités de Barcelone. En effet, le conseil municipal vient de voter une motion en ce sens, la fin de la gestion privée de l’eau entrainerait une baisse du prix de l’eau et l’augmentation des investissements d’après cette motion

Et pour cause, cette remunicipalisation de l’eau était un l’une des mesures phares proposées par la coalition citoyenne « Barcelona En Comú », emmenée par Ada Colau, parvenue à la tête de la ville l’année dernière.

Un obstacle juridique pouvant devenir un avantage

Le Tribunal supérieur de justice de Catalogne avait invalidé le contrat de privatisation signé par la municipalité de Barcelone avec Agbar, dont la maison-mère n’est autre que Suez, en 2012. Cet accord reconduisait la concession historique d’Agbar et créait nouvelle société d’économie mixte. Problème : il a été passé sans appel d’offres.

La filiale du géant Suez a fait appel et la décision de la Cour suprême ne devrait pas intervenir avant 2018. En fonction de cette dernière, la remunicipalisation se fera plus ou moins facilement.

A noter que les maires de plusieurs grandes villes espagnoles (Madrid, Valence, Saragosse, Cordoue…) dont Barcelone ont participé début novembre à la première rencontre des villes pour l’eau publique. Elles ont signé une déclaration commune contre la privatisation de l’eau.

Pour en savoir plus sur l'économie de la ville de Barcelone, regardez notre interview de Philippe Saman, directeur de la CCI française de Barcelone :

Ecomnews - Adds