Ecomnews - Adds
Bordeaux : Gérald DARMANIN a dévoilé le projet de rénovation de la cité administrative
Par Denys Bédarride publié le 11 NOV 2019 à 08:00
Sur proposition de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, préfète de Gironde, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a validé le projet de rénovation de la cité administrative de Bordeaux pour un montant de 47,5 millions d’€.

Cette décision s'inscrit dans le cadre d’un programme de rénovation des cités administratives doté d'un milliard d'euros sur la période 2018-2022 et adopté dans la loi de finances pour 2018.

La nouvelle cité offrira aux usagers et aux agents publics un cadre de travail sûr, moderne et parfaitement adapté aux enjeux énergétiques des 30 prochaines années.

La cité administrative se situe à l'ouest du centre-ville de Bordeaux, dans le quartier résidentiel de Caudéran. Desservie par les transports en commun, en bordure d’un boulevard urbain et disposant des aménagements nécessaires à l’utilisation du vélo, elle occupe une position centrale dans l'agglomération bordelaise, à équidistance des grandes portes d'entrée de la métropole : rocade, aéroport Bordeaux-Mérignac, gare Saint-Jean.

Construites dans les années 1970, les deux tours de la cité administrative, dont la superficie de 48 500 m2 accueillent plus de 1340 agents, font partie du patrimoine contemporain architectural de la ville : dessinés par les architectes Pierre Mathieu et Pierre Calmon, ils ont en effet constitués les premiers gratte-ciel de Bordeaux (92 m pour la tour A et 79 m pour la tour B).

L’opportunité offerte par le programme 348 a été saisie par la préfète de la région Nouvelle- Aquitaine, préfète de Gironde pour achever les opérations de désamiantage engagées en 2003.

Les travaux, d’un montant de 47,5 millions d'€, permettront d’améliorer considérablement les performances énergétiques de la cité, qui sera par ailleurs densifiée pour accueillir de nouveaux services. La facture énergétique sera ainsi réduite de plus de 75%.

Le projet renforce également la sécurité du site, rénove différents dispositifs (ascenseurs, système de chauffage...), tout en améliorant le confort d’usage du public et des agents (aménagement intérieur, confort acoustique et thermique, éclairage).

A l’issue des travaux, la cité administrative de Bordeaux répondra aux nouveaux enjeux de l’organisation de l’Etat en regroupant services et opérateurs, dans des espaces de travail modulables et favorisant la mutualisation des équipes et des projets.

Cette flexibilité fonctionnelle sera une source d’économies substantielles en charges annuelles d’exploitation ainsi qu’en loyers. Elle permettra également de garantir dans le temps la qualité des conditions de travail des agents et d’accueil du public.

Ce projet a été labellisé par la CNIP (Conférence nationale de l’Immobilier public), puis validé par le ministre de l’action et des comptes publics. La préfète, la direction de l'immobilier de l’État et les chefs de services vont désormais en préciser ensemble les contours, en associant étroitement les agents et leurs représentants.

Ecomnews - Adds