Ecomnews - Adds
Bordeaux : La question du logement, une priorité pour Alain Juppé
Par Guillaume Ptak publié le 19 SEPT 2018 à 09:04
Pour cette rentrée, le Maire de Bordeaux, Alain Juppé a fait du logement une de ses priorités en raison de la forte pression démographique que vit la ville de Bordeaux et son agglomération. Explications

Le Maire de Bordeaux Alain Juppé organisait sa traditionnelle conférence de rentrée. Pas de grandes annonces, mais l'occasion d'insister sur les priorités de la métropole.

Pénurie de logements

La problématique du logement était notamment à l'ordre du jour. Pour Alain Juppé, pas de doutes, la question est prioritaire :

« il faut continuer à construire, parce que nous sommes dans une agglomération en tension, voire en pénurie de logements ». Et ce, en dépit de la progression constante du nombre de logements sociaux : 16000 de plus en 10 ans, soit une augmentation de 19%.

Le Maire a également fustigé la « concurrence déloyale » des investisseurs achetant des logements pour les proposer à la location sur la plate-forme AirBnb.

Une année 2017 exceptionnelle

D'un point de vue purement économique, Alain Juppé a salué la vitalité de la métropole bordelaise et les chiffres « exceptionnels » de l'année 2017. 11 000 emplois créés et 18 % d'entreprises en plus qu'en 2016.

Il a également rappelé les possibilités de développement économique offertes par les 3 grands projets d'aménagement en cours dans la métropole bordelaise : le centre d'affaires à vocation européenne St Jean-Belcier, le projet urbain Garonne Eifel (qui devrait accueillir 7500 nouveaux logements) et Bègles (avec la Cité Numérique et le Parc Newton).

Craintes autour du rachat du FCGB

Enfin, le Maire a adressé les craintes formulées par une partie des supporters bordelais sur la reprise du club des Girondins de Bordeaux par le fonds d'investissement américain GACP et son président Joseph DaGrosa :

« Vous êtes tous très inquiets sur la solidité financière de cette société, moi je suis tout à fait certain que M6 s’est comporté de manière responsable, et s’est assuré que le repreneur a la solidité financière pour porter le club à un niveau élevé.

Le club continuera à payer ce qu’il doit à la métropole, et l’actionnaire s’est engagé à investir 80 millions d’euros pour continuer à développer le club. » Les élus de Bordeaux Métropole se prononceront le 28 septembre pour valider, ou non, la reprise du club.

Ecomnews - Adds