Ecomnews - Adds
Catalogne : Carles Puigdemont renonce à la présidence du Parlement
Par Juli Choquet publié le 11 MAI 2018 à 14:14
L’ex-président du Parlement de Catalogne Carles Puigdemont en exil à Berlin, renonce à son poste. Son annonce met fin à des mois de tractations depuis le vote du 21 décembre. Explications.

Si Carles Puigdemont a annoncé le 10 mai son renoncement à la présidence du parlement Catalan, il n’a pas manqué de nommer à sa succession Quim Torra. Cet avocat et éditeur, ancien président de l’association Omnium Cultural âgé de 56 ans est un proche de Carles Puigdemont.

Au parlement, il devrait obtenir le vote des 66 députés sur 135 en sa faveur. La CUP (classée comme oragnisation d'extrême gauche) ne le soutiendra vraisemblablement pas mais devrait tout de même s’abstenir. Rapellons que Quim Torra est le seul candidat que le parti Junts per Catalunya ait présenté et qui ne soit pas emprisonné ou exilé.

De son coté Mariano Rajoy a renoncé aux poursuites engagées contre un député Catalan Toni Comin actuellement réfugié en Belgique et de continuer les poursuites judiciaires à l’encontre du vote par procuration de Carles Puigdemont devant le tribunal constitutionnel.

Si les tensions redescendent d’un cran, les doutes et les craintes sont toujours permit. Quim Torra connu pour son franc parler et ses positions assez radicales contre l’unité de l’Espagne ne sont pas prêtes de réconforter le Premier Ministre Mariano Rajoy. En toute logique, le candidat désigné continuera de suivre les intérêts du 1er octobre comme il l’a indiqué dans un tweet.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Catalogne :

Ecomnews - Adds