Ecomnews - Adds
Auvergne Rhône Alpes : Comment soutenir l’emploi des femmes ?
Par Zoé Favre d'Anne publié le 09 MARS 2018 à 19:13
A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, la Région Auvergne-Rhône Alpes a organisé un temps d’échange avec des représentantes de centres d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) de la région et des femmes qui ont été accompagnées pas ces organismes afin qu'elles puissent témoigner notamment.

Quel que soit leur profil, beaucoup de femmes en France sont confrontées à différentes difficultés qui leur empêchent d’accéder à l’emploi. De manière non exhaustive, le sexisme, les violences physiques ou psychologiques, la garde des enfants, la mobilité, le décès du conjoint, la perte du logement et la précarité sont autant de facteurs qui freinent l’autonomisation des femmes.

Créés à l’initiative de l’Etat en 1972, les CIDFF répondent à ces problématiques. Ce sont des « lieux ressources » pour permettre à tous, et principalement aux femmes, d’accéder à leurs droits. Les CIDFF d’Auvergne-Rhône Alpes (12 au total) ont proposé le dispositif Ariane à la Région « pour permettre l’accompagnement des femmes au retour à l’emploi, avec toujours le même objectif : l’autonomie des femmes » explique Catherine Heranney, la directrice du CIDFF Rhône.

Cela se concrétise par des entretiens collectifs et individuels, pour aider les femmes à trouver des solutions adaptées à leurs problèmes. Elle précise également l’importance de retrouver une indépendance financière sans laquelle « il ne peut pas y a voir d’égalité entre les femmes et les hommes.»

?id=02RZmDoTAQvCeLiFvbyHwJoCHXY5HL0G

Les CIDFF bénéficient d’aides de la Région grâce au dispositif « Former pour l’emploi » initiée l’an dernier et portée par Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente en charge de l’apprentissage et de la formation professionnelle. « Former pour l’emploi » est un accompagnement pour le retour à l’emploi et à la formation destiné aux personnes en situation de handicap, aux jeunes diplômés mal orientés, aux seniors, aux « publics fragiles » bénéficiaires du RSA et aux femmes en rupture professionnelle.

A travers ce dispositif, la Région soutient les CIDFF à hauteur de 800 000 euros. 600 femmes ont été accompagnées avec Ariane, parmi elles 80% ont effectivement pu se réinsérer dans l’emploi, que ce soit via la formation, l’intérim, un contrat en CDD ou en CDI, ou la création d’entreprise.

Catherine Heranney alerte toutefois sur le manque de financement général pour ces actions d’utilités publiques. La libération de la parole des femmes engendre une hausse de fréquentation des organismes comme les CIDFF. Cependant, les CIDFF étant des associations, ils doivent régulièrement justifier leurs actions pour avoir des subventions, ce qui les fragilise.

?id=kyksQSc0GPNA8MJrblzyPOj4oOp5XO6a

Ecomnews - Adds