Ecomnews - Adds
Clermont-Ferrand : Comment deux sites militaires suppriment leurs énergies fossiles pour se raccorder au réseau de chaleur vert de Clervia
Par Denys Bédarride publié le 21 OCT 2020 à 09:21
Les sites militaires de la 13e BSMAT et du 92e RI ont choisi de se raccorder au réseau de chaleur exploité par Clervia, filiale de Dalkia, qui atteindra un taux de 75% d’énergies renouvelables en 2023.

Le réseau de chaleur de Clermont Auvergne Métropole, actuellement alimenté à 61 % par des énergies renouvelables locales, passera à 75% en 2023.

Mise en service en 2011, sa chaudière biomasse alimente déjà en eau chaude sanitaire et en chauffage les bâtiments du quartier de la Gauthière à Clermont-Ferrand : essentiellement des bailleurs sociaux, des bâtiments publics et l’usine Michelin Combaude.

Le réseau de chaleur s’étend désormais vers les quartiers métropolitains Centre-Est et Gravanches, avec deux sites militaires, la 13e BSMAT et prochainement le 92e RI.

Cette extension du réseau de chaleur a été décidée par Clermont Auvergne Métropole, dans le cadre de sa politique de développement des énergies renouvelables et de récupération sur son territoire.

Sous l’impulsion du service infrastructure de la Défense, localement représenté par l’USID de Clermont-Ferrand, Clervia, la filiale de Dalkia délégataire du réseau de chaleur jusqu’en 2038, a engagé des travaux sur 1,3 km pour raccorder la 13e BSMAT.

En 2021, des travaux sur 6,2 km permettront de raccorder le 92e RI. Jusqu’ici, la production de chaleur de la 13e BSMAT, était assurée par des équipements fonctionnant avec du fuel lourd et en eau surchauffée. Le 92e RI utilisait pour sa part du fuel domestique.

En se raccordant au réseau de chaleur, la base de Défense de Clermont Ferrand va réduire de 1 861 tonnes ses rejets dans l’atmosphère, avec des baisses de 65% de CO2, de 20 % de CO, de 28% de NOx, de 96% de SO2 et de 90% de poussières.

L’ADEME soutient ce projet à hauteur de 3,4 millions d’euros à travers son Fonds Chaleur.

Jérôme AGUESSE, Directeur régional de Dalkia Centre-Est, a déclaré : « Nous sommes fiers de la confiance accordée par l'Établissement du Service de l’infrastructure de la Défense. Dalkia, à travers sa filiale Clervia, a su proposer des solutions techniques innovantes et pertinentes pour développer les énergies renouvelables sur le territoire clermontois et contribuer à réduire son empreinte carbone. »

Le lieutenant-colonel Vincent MUCHA, chef de l’unité de soutien infrastructure de la Défense a indiqué : « Je suis particulièrement satisfait de l’aboutissement de notre démarche vertueuse qui participe activement au « verdissement » de nos emprises. En effet, après le site de Moulins en 2018, s’ajoute maintenant le site de la BSMAT de Clermont-Ferrand, puis dès l‘année prochaine celui du 92e RI. Ce cycle sera clôturé par le raccordement du 28e RT à Issoire à l’horizon 2022. Ainsi, toutes les emprises majeures stationnées sur la Base de Défense de Clermont-Ferrand seront sous un avenir très proche raccordées à un réseau de chaleur urbaine excluant définitivement l’usage du charbon, fioul lourd et fioul domestique, de nos systèmes centraux de production de chaleur. »

Chiffres clés :

  • 244 000 m2 du 13e BSMAT et du 92e RI raccordés au réseau de chaleur
  • 75% d’ENR dans le réseau de chaleur Clervia en 2023
Ecomnews - Adds