Ecomnews - Adds
Covid-19 Chambéry : La Compagnie des Alpes va réduire son enveloppe d’investissements de 30 millions d'€
Par Robert Fages publié le 01 MAI 2020 à 08:00
Afin de limiter ses sorties de trésorerie et protéger sa situation financière, la Compagnie des Alpes a décidé d’ajuster, dans la mesure du possible et dans le respect de ses engagements contractuels, ses plans d’investissements pour un montant de 30 millions d'€ mais aussi ses recrutements. En 2019, elle a accueilli 23,5 millions de visiteurs et emploie près de 5 000 personnes.

Depuis 30 ans, la Compagnie des Alpes, leader européen des loisirs, exploite les plus grandes stations françaises de ski alpin et des parcs de loisirs en Europe à forte identité.

Au cours du premier trimestre, afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19, elle a dû fermer prématurément l’ensemble des ses domaines skiables ainsi que ses parcs de loisirs.

Ces fermetures ont pesé sur les chiffres du Groupe qui a vu son chiffre d’affaires diminuer de -5,6%.

L’ouverture des domaines skiables pour la saison d’été n’est toujours pas garantie à ce jour.

La réouverture des parcs de loisirs se fera au cas par cas en fonction des scénarios de confinement qui seront décidés.

« Dès le lendemain de la fermeture de ses sites, le Groupe a engagé un important plan d’ajustement de ses coûts. La Compagnie des Alpes compte près de 5 000 ETP (équivalent temps plein) dont près de 60% sont des saisonniers » précise Dominique Macel, président-directeur-général de La Compagnie des Alpes qui ajoute :

« Les mesures d’activité partielle concernent aussi bien les employés permanents que les saisonniers, soit jusqu’à 90% des effectifs. Les effectifs ont été ajustés de manière à pouvoir assurer l’entretien, la maintenance et la sécurité des sites.

Les embauches pour la période estivale se feront en fonction des dates de réouvertures. Les autres postes de ce plan concernent des économies d’énergie, la variabilisation des coûts matières, ainsi que des baisses ou reports d’autres charges de fonctionnement ».

Et Loïc Bonhoure, directeur général adjoint de préciser :

« Afin de limiter ses sorties de trésorerie et protéger sa situation financière, le Groupe a décidé d’ajuster, dans la mesure du possible et dans le respect de ses engagements contractuels, ses plans d’investissements. Le Groupe a prévu de reporter à la saison prochaine un certain nombre de dépenses non encore engagées. Au total, le Groupe estime être en mesure d’abaisser d’environ 30 millions d'€ son enveloppe d’investissements ».

Il est par ailleurs d’ores et déjà prévu qu’il cherchera également à réduire ses dépenses d’investissements lors du prochain exercice 2020/2021, notamment pour ce qui concerne les Parcs de loisirs, avec le souci de conforter l’attractivité de ses sites.

Dans le contexte difficile que traverse le Groupe, le président-directeur général a décidé d’abaisser de 20% sa rémunération fixe, les autres membres du Comité exécutif ainsi que les directeurs de site ayant pour leur part décidé d’une baisse respective de 15% et 10% de leur rémunération.

Depuis sa création en 1989, La Compagnie des Alpes s’est imposée comme un leader incontesté de l’industrie des loisirs. A la tête de 11 Domaines skiables parmi les plus prisés du monde (Tignes, Val d’Isère, Les Arcs, La Plagne, Les Menuires, Les 2Alpes, Méribel, Serre-Chevalier...) et de 12 destinations de loisirs renommées, l’entreprise a réalisé an 2019 un chiffre d’affaires de 854 millions d'€.

Elle a accueilli 23,5 millions de visiteurs et emploie près de 5 000 personnes.

Ecomnews - Adds