Ecomnews - Adds
En direct du Festival de Cannes, Marseille fait son cinéma
Par Denys Bédarride publié le 11 MAI 2018 à 09:00
Marseille a su se hisser au 2e rang des villes françaises les plus filmées et poursuit cette dynamique en renforçant son attractivité et en accueillant toujours plus de tournages. C’est la raison principale de sa participation au Marché du film du Festival de Cannes, rendez- vous incontournable de l’industrie cinématographique. Il s’agit d’une formidable opportunité, pour la Ville de Marseille, de présenter son offre aux professionnels du secteur du monde entier, d’accueillir des rendez-vous qualifiés sur son pavillon, de donner de la visibilité aux professionnels et acteurs culturels marseillais par l’organisation d’ateliers et de rencontres sur place.

Le Marché du Film de Cannes est l’un des plus importants à l’échelle internationale et l’un des événements les plus médiatisés au monde : 12 000 professionnels dont 3200 producteurs, 120 pays représentés et plus d’un quart de professionnels américains et britanniques, mais ausside nombreux asiatiques (+21 % de professionnels chinois, +26 % de professionnels indiens en2017).

À l’occasion de sa 71e édition, la Ville de Marseille prend ses quartiers sur la Croisette, du 8 au 19 mai prochain, et installe, pour la 5è année, son pavillon sur le premier marché du film au monde.

L’objectif : promouvoir ses atouts et attirer toujours plus de productions audiovisuelles.Celles-ci sont de plus en plus nombreuses et la cité phocéenne enregistre un succès croissant auprès des professionnels avec 513 tournages tous formats confondus et 1 250 journées de tournages en 2017.

?id=dXaTiLBDDUX4yGnS9DVWpanLIdRAVUoJ

En 2017, la filière cinéma audiovisuel a généré plus de 71 millions d’euros de retombées économiques en local dont 30 % dédiés à l’emploi

Tout en s’appuyant sur sa longue tradition de ville de cinéma, ayant toujours inspiré les plus grands cinéastes, la métropole euroméditerranéenne, labellisée French Tech, s’est imposée progressivement comme territoire de pointe et d’avant-garde dans le domaine de l’audiovisuel et des industries créatives.

Marseille a su également développer son offre cinématographique sur l’ensemble de sonterritoire, en soutenant de nombreux festivals et rendez-vous audiovisuels tels que le FID et sa programmation exigeante, et le Marseille web fest, premier festival international de la série digitale en Europe.

2 ateliers thématiques durant le festival :

Lundi 14 mai de 17h00 à 18h00 :

«Présentation FIDLab» : chaque année dans le cadre du Festival International du Documentaire (FID), 10 projets de films sont sélectionnés en réponse à un appel international pour offrir auxréalisateurs l’opportunité de rencontres dynamiques avec des producteurs, fonds de soutien,diffuseurs, distributeurs.

Mardi 15 mai de 16h00 à 19h00 :

«Carte blanche au court-métrage», en présence d’un représentant du CNC : le territoiremarseillais est particulièrement dynamique en termes de diffusion de ce format, comme enatteste le succès de l’événement mensuel «des Courts l’après-midi» et récemment la nomination de Marseille comme «ville ambassadrice» dans le cadre de la Fête du Court-Métrage du 14 au 18 mars 2018, dont Julie Gayet est la marraine.

Marseille à la conquête de Londres

Début décembre 2018, une mission économique sur la filière cinéma-audiovisuel, sera organisée pour promouvoir Marseille auprès des professionnels anglo-saxons à Londres.

Le Royaume-Uni est en effet l’un des pays d’Europe où la filière audiovisuelle est la plus développée. L’attractivité de la France s’est accrue avec le dispositif du Crédit d’Impôt International, particulièrement avantageux pour les productions étrangères qui viennent tourner dans l’Hexagone.

Comme à Los Angeles en 2017, la ville de Marseille poursuit sa politique d’accompagnementet de soutien aux entreprises locales de la filière, et en lien avec la Frech Tech et les industries créatives, en leur proposant de faire partie de la délégation qui se rendra à Londres en décembre 2018.

Ecomnews - Adds