Ecomnews - Adds
Élections régionales : Quel est le programme économique de L’Occitanie en Commun menée par Carole Delga ?
Par Charline Poullain publié le 01 JUIN 2021 à 09:39
L’Occitanie en Commun, liste plurielle autour de la socialiste Carole Delga, a dévoilé son programme économique en direct de Toulouse. Un projet patiné de transition écologique et énergétique, comme une réponse à la sortie de crise.

Pour la présentation de son programme économique, Carole Delga s’était entourée de responsables d’entreprises. La directrice d’un groupe hôtelier, celle d’une cave coopérative, un sous-traitant de l’aéronautique, un chercheur, un restaurateur…

« Parce que ceux qui connaissent le mieux l’économie sont celles et ceux qui la font tous les jours », estime la tête de liste de L’Occitanie en Commun.

Elle avait aussi choisi un lieu symbolique de la sortie de crise sanitaire : un restaurant, en l’occurrence La Pergola à Toulouse.

Au menu, beaucoup de vert : « Nous ne pouvons pas reprendre le même modèle de développement économique, il doit être moins impactant pour l’environnement », entame Carole Delga.

Ainsi le point numéro 1 de son programme ne s’intitule-t-il pas "La réindustrialisation de nos territoires".

« Que l’on soit clair, ici, personne n’est pour la décroissance. Il faut aider nos industriels à consommer moins d’énergie et à développer des énergies vertes. La transition écologique et énergétique sont de vraies sources d’emploi. »

?id=rYCLoURa1fkSwMnzEUEqpvIz3asrjCQg

Les mobilités du futur

Évoquant l’hydrogène, l’actuelle présidente du Conseil régional, candidate à sa réélection, embraie sur les mobilités du futur. Un futur déjà à portée de main puisque le bus à hydrogène est sur les chaînes de Safran à Albi et que le parc de la Région doit en acquérir quinze.

Idem pour l’avion vert : « Ce n’est pas un rêve. Un avion 19 places se construit à Francazal, le premier test aura lieu dans 18 mois ».

Sur le dossier LGV, qu’elle pousse depuis longtemps, la candidate prône « la création d’un fonds national pour moderniser les infrastructures de transports, notamment à travers la taxation des sociétés autoroutières car elles bénéficient du domaine public ».

L’habitat durable

« Il y a un sujet qui me tient à cœur, c’est la construction durable. Nous allons pousser les feux pour être leader. C’est indispensable car nous sommes la région de France qui accueille le plus de population. » Avec la création d’une filière régionale associant circuits courts et matériaux biosourcés, pour la construction, comme pour la rénovation. Dans l’idée de « stopper l’hyper-métropolisation et accompagner des communes de taille moyenne où des îlots sont en déshérence ».

Le volet agricole

Le programme vise la souveraineté alimentaire de la région. Production et transformation forment le 1er secteur d’emploi régional, avec 165 000 emplois. Mais « les revenus agricoles les plus faibles sont en Occitanie... », d’où une volonté d’aider les installations.

Enfin, le secteur tourisme aussi est appelé à se verdir pour recevoir ses 30 millions de visiteurs par an.

Autres annonces : la création de dix écoles pour la formation aux métiers de la transition écologique ou encore celle d’un revenu écologique jeune pour aider la spécialisation et le lancement dans des emplois verts.

« Dans un moment de difficulté économique, il faut savoir être volontariste », estime Carole Delga, rappelant que la situation économique de la Région est saine. A ses détracteurs, elle pose cette question : « Où ne fallait-il pas que j’investisse ? »

Ecomnews - Adds