Ecomnews - Adds
Entreprises grenobloises touchées par la crise sanitaire : La Métropole a déjà versé 3,3 millions d'euros
Par Philippine Gentit publié le 26 OCT 2020 à 09:43
Grenoble Alpes Métropole est mobilisée sur le long terme pour apporter une aide concrète aux entreprises les plus touchées par la crie sanitaire, particulièrement les TPE et PME. Depuis avril 2020, 3,3 millions d’euros ont été consacrés à leur soutien.

La crise sanitaire liée à l’épidémie de la Covid-19 a eu et aura encore pendant de long mois un impact sans précédent sur les acteurs économiques du pays, et notamment sur les plus petites structures. C'est pourquoi Grenoble Alpes Métropole est plus que jamais mobilisée aux côtés des entreprises du territoire.

2 millions d'€ pour 1400 entreprises

Au mois d’avril dernier, pour soutenir les acteurs économiques de son territoire durant le confinement, la Métropole mettait sur pieds son "Fonds de solidarité métropolitain" ouvert du 11 mai jusqu’au 31 août 2020. Ce fonds de près de 2 millions d’euros s’adressait aux TPE de moins de 10 salariés (commerce, services de proximité et du tourisme, événementiel), ayant un chiffre d’affaires inférieur à 1 M €.

Il fallait aussi qu'elles aient perdu 50 % de leur CA sur l’un des mois de mars, avril ou mai 2020 par rapport aux mêmes mois de l’année 2019.

Au total, 1 968 000 € ont depuis été versés à 1 399 entreprises du territoire, dont 830 000 € de subventions de 1 000 € à 830 entreprises et 1 138 000 € de subventions de 2 000 € à 560 entreprises.

Une exonération des loyers et des droits terrasse et de voirie

En complément de ce fonds de solidarité, et dans sa continuité, la Métropole a aussi exonéré de leur loyer une trentaine d’entreprises occupant des murs appartenant à la collectivité (hôtel d’activités, pépinière d’entreprises, locaux commerciaux ou d’activités) pour un total de 60 000 euros.

Là encore, il s’agissait de structures ayant enregistré une perte de chiffre d’affaire supérieure à 50 % par rapport aux mois de mars, avril ou mai 2019 et ayant un CA inférieur à 1 M €.

Parallèlement, elle décidait encore, en juin dernier, d’exonérer les droits de terrasse, sur la totalité de l’année 2020, pour les restaurants et cafetiers ainsi qu’une exonération de deux mois des droits de voirie pour les chantiers actifs (installation de chantier, stationnement).

Soit un montant total d'exonération de 430 000 euros dont 300 000 euros pour les seuls cafetiers et restaurateurs.

Des travaux mieux subventionnés

Enfin, les élus métropolitains avaient décidé en juin dernier d’un renforcement financier du dispositif d’aides à l’investissement et à la mise en accessibilité des commerces, artisans, services avec vitrine, commerces non sédentaires et hôtels, déjà en place depuis 4 ans : ce renforcement s'est traduit par une augmentation de la subvention maximale, passant de 7500 euros à 10 000 euros, la prise en charge de 50% des dépenses d’investissement (contre 30% auparavant) et un élargissement du dispositif à l’hôtellerie.

Au total, 112 dossiers ont été traités en 2020, dont une centaine depuis juin dernier, et pour un montant de 800 000 euros de subvention. Pour information, ce dispositif avait déjà permis d’accompagner 255 entreprises pour un montant de 1,2 million d’euros, entre 2016 et 2019.

« Malgré la crise, les commerçants et les restaurateurs en ont profité pour investir et rénover », note Guy Julien, vice-président de la Métropole en charge de la résilience économique.

Tel est le cas d’Isabelle Lege, patronne de l’épicerie Locavore, qui propose depuis 2011 des produits bio et à 90% locaux dans le quartier Championnet de Grenoble et qui fait partie des 112 dossiers traités par la Métropole ayant bénéficié de ces aides :

« J’avais depuis 2019 un projet de rénovation de mon épicerie dont le coût total se chiffrait à 70 000 euros pour 30 m2 de surface. J’ai pu avoir un prêt de la banque de 60 000 euros, donc les 10 000 euros de la Métropole sont tombés à pic pour compléter mon besoin de financement ».

De nouvelles aides à l'étude dans le cadre du couvre-feu

« Au total, ce sont donc 3,3 millions d’euros mobilisés qui ont déjà été mobilisés en urgence par la Métropole, mais nous serons là pour regarder à nouveau dans le détail quels dispositifs nous allons mettre en œuvre avec le nouveau couvre-feu, car nous entrons encore dans une période lourde pour un certain nombre d'entreprise », tient a rassurer le président de la Métropole Christophe Ferrari. Une délibération en ce sens sera présentée au conseil métropolitain de novembre.

Source : Métropole de Grenoble

Ecomnews - Adds