Ecomnews - Adds
Fabrik'Europe : quel est l'impact de l'action européenne en Gironde?
Par Guillaume Ptack publié le 09 MAI 2018 à 09:00
Le Département de la Gironde a organisé un débat dédié aux actualités européennes et leur impact en Gironde. Intitulé Fabrik'Europe, il visait à rappeler l'importance des fonds européens dans la réalisation de projets locaux, et leur impact sur la vie quotidienne des Girondins. Une occasion de réaffirmer l'importance de l'action européenne à l'heure du Brexit et de la montée de l'euroscepticisme. Interview de Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental.

En Gironde, les Fonds Européens Structurels et d'Investissements (FESI) représentent l'équivalent d'une année budgétaire supplémentaire, soit 2,4 milliards d'euros, répartis sur 7 ans. Ils financent notamment la politique de cohésion, principale politique redistributive de l'UE, et la Politique Agricole Commune.

Les principaux leviers de l'action européenne en Gironde sont le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), qui vise à renforcer la cohésion économique et sociale régionale en investissant dans des secteurs générateurs de croissance et d'emploi, et le Fonds Social Européen (FSE), ayant pour objectif d'améliorer l'emploi et les possibilités de formation.

Parmi les projets concrets financés par ces dispositifs, on compte le plan Gironde Haut Méga pour le développement du Très Haut Débit en Gironde, financé à hauteur de 7 600 000 euros par le FEDER, ou encore la mise en place de plateformes de mobilité en Gironde, projet d'un coût total de 1 100 000 euros financé de moitié par le FSE.

?id=R9UIkZMGrnq502uPuKr93fviYFrXJKiE

Par le biais de deux instruments financiers, la France est actuellement l'Etat membre de l'UE qui bénéficie le plus des aides de la PAC: Le Fonds Européen Agricole de Garantie (FEAGA) finance les aides directes aux agriculteurs faisant preuve de “bonnes pratiques agricoles et environnementales”, tandis que le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural soutient l'innovation, la préservation des écosystèmes et l'inclusion sociale des territoires ruraux.

Ces fonds ont notamment financé la création d'une maison de santé pluridisciplinaire dans le canton de Blaye (à hauteur de 20 000 euros), la création d'une piste cyclable par la Mairie d'Audenge ou encore le développement d'un système alimentaire local en circuit court dans le Médoc.

Suite au départ du Royaume-Uni, contributeur net au budget de l'UE, l'avenir de ces fonds est en jeu: le Brexit va ainsi entraîner un manque à gagner estimé à 10 milliards d'euros par an pour le budget européen.

A l'occasion de l'adoption le 9 mai du future Cadre Financier Pluriannuel par le Conseil Européen, les institutions européennes prévoient ainsi une possible diminution de 5% à 10% du budget politique de cohésion (actuellement de 160 milliards d'euros, soit 1% du PIB consolidé des Etats membres.)

Pour Jean-Charles Leygues, Directeur général honoraire de la Commission Européenne, Fabrik'Europe est donc une initiative nécessaire: “Le fil de l'histoire est décousu, il y a selon moi un vrai danger de dislocation de l'Europe, explique-t-il. Il est impératif de réhabiliter l'Europe du quotidien pour lutter contre l'euroscepticisme ambiant.

?id=oWXKHd24TxZQycOP58T7XqyvjGjwsggL

Ecomnews - Adds