Ecomnews - Adds
Formation : L' Afpa de Montpellier célèbre les 10 ans du dispositif Formateur Pour Adultes
Par Philippine Gentit publié le 30 AVR 2018 à 13:00
C'est dans les locaux de l'AFPA Montpellier qu'ont été célébrés les 10 ans de son dispositif « Formateur Professionnel pour Adultes ». A cette occasion, une table ronde a été organisée autour de l’évolution du triangle pédagogique « savoir/apprenant/formateur » à l’ère du digital. Explications

L’Afpa de Montpellier a marqué les 10 ans de son dispositif « Formateur Professionnel pour adultes » et la qualification de 400 stagiaires cette année au travers d’une table ronde thématique sur l’évolution du triangle pédagogique « savoir/apprenant/formateur » à l’ère du digital.

Des partenaires experts étaient conviés : Abed Bouzouada, Directeur de l’Ecole de la 2ème Chance de Montpellier Clémenceau, Christophe Lebegue, Responsable formation permanente INRA, Anne Verdier, Responsable du centre INFREP et Jacques Fraisse, Directeur général IRTS.

Annie Brinet, Directrice du centre, a lancé le débat : « Notre pédagogie est-elle performante au regard des évolutions sociétales, comportementales, digitales ? Les études des neurosciences et sciences cognitives nous apportent-elles un éclairage et des indications pour faire évoluer nos pratiques favorablement pour les apprenants ? ».

Un état des lieux complet de l’évolution sociétale des apprentissages a été présenté par Laurence Nottelet, Directrice de l’Ingénierie et des formations à l’Afpa Occitanie.

De nombreux sujets ont fait l’objet de regards croisés : l’impact du numérique, la prise en compte des générations X, Y, Z…, les besoins de reconnaissance des apprenants et le sentiment d’efficacité personnelle, les évaluations dans le cadre d’une pédagogie par projet, ou encore l’individualisation des formations tout en préservant les bénéfices d’un écosystème collaboratifs et communautaire.

Un débat passionnant et passionné !

Les questions au public, constitué de formateurs, d’anciens stagiaires et stagiaires AFPA, et d’organismes de formations partenaires, ont été posées en live via un questionnaire sur smartphone. Il est apparu que 50% pensent que le 100% digital Learning n’est pas pertinent ; 100% pensent que la communauté est indispensable à l’apprentissage et 60% pratiquent couramment la pédagogie par projet.

Pour Marion Polge, maître de conférence à l’université de Montpellier, « nous vivons une période de transition majeure » ; de leur côté les intervenants experts ont souligné que « le changement est durable et permanent et qu’il faut accompagner les formateurs pour prendre en compte ces évolutions ».

Laurence Nottelet a précisé : « Les évolutions technologiques (numérique, intelligence artificielle et bigorre data), scientifiques (cognitives et neurosciences) et sociétales (organisation du travail et nouvelles compétences attendues) impactent les façons de former et interrogent les pratiques pédagogiques.

Ces évolutions ont également un impact sur les publics et notamment les jeunes générations Y maintenant Z qui développent une autre relation au savoir et au sachant. Tous ces éléments requestionnent nos pratiques pédagogiques et doivent nous faire réfléchir à la place que l’on consacre aux apprenants dans les systèmes de formation »

Annie Brinet a conclu : « Un temps de réflexion sur nos pratiques qui a été précieux à tous et positif car réinterroger sa pratique est bénéfique pour la réussite de nos stagiaires dans la réalisation de leur projet. »

Ecomnews - Adds