Ecomnews - Adds
Le Grand Avignon vote le projet de développement de la Zone d’activités du Plan à Entraigues-sur-la-Sorgue. Un enjeu économique important
Par Denys Bédarride publié le 29 AVR 2021 à 09:43
Le 26 avril 2021, le Grand Avignon a voté en Conseil communautaire le projet de développement de la Zone d’activités du Plan à Entraigues-sur-la-Sorgue. Comment concilier développement durable et développement économique local ?

Le projet initial, engagé en 2018, prévoyait un potentiel identifié sur le long terme de 127 ha, avec trois espaces : un espace de 27,6 ha, situé au Nord du secteur, à l’interface de la RD942 et de la zone du Plan existante, classé en zone 2AU du Plan Local d’Urbanisme d’Entraigues-sur-la-Sorgue depuis 2005, dont 18,1 ha sont d’ores et déjà maîtrisés par le Grand Avignon ; un espace de potentiel foncier de 50 ha faisant l’objet d’une ZAD (Zone d’Aménagement Différé) et un troisième de 50 ha inscrit en réserve foncière au SCOT du bassin de vie.

Un projet d’aménagement durable

Depuis, le Grand Avignon a souhaité que ce projet montre « son ambition en faveur d’un développement économique soutenable, et d’un aménagement durable et harmonieux du territoire » .

Une réflexion a été lancée en vue de revoir le projet, en s’appuyant sur les orientations suivantes :

  • l’état d’avancement du projet sur l’espace en 2AUe dans le cadre du partenariat avec la société GSE ;
  • la limitation de la consommation d’espace, dans le cadre de la révision du SCOT du bassin de vie (préservation de la biodiversité et des terres agricoles…), et plus largement en matière de développement et d’aménagement durables du territoire ;
  • la limitation des impacts en matière de circulation de flux générés par le développement du pôle d’activités du Plan sur le réseau viaire des communes environnantes ;
  • un travail sur l’identification des secteurs agricoles stratégiques à protéger urgemment et à redynamiser, qui pourrait aboutir à la mise en œuvre d’outils de préservation de type Zone Agricole Protégée ou Périmètre de Protection des Espaces Naturels et Agricoles en Périurbain (PAEN). Cette démarche de limitation de la consommation d’espaces fonciers s’inscrit dans le cadre du SCOT du bassin de vie d’Avignon et de l’élaboration du Programme alimentaire territorial du Grand Avignon, dont l’objectif est de maintenir et valoriser une agriculture locale et durable et de favoriser l’accès de la population à une alimentation de qualité.

Sur la base de ces orientations et à la demande du Président du Grand Avignon, Joël Guin, un groupe de travail composé d’élus communautaires a été constitué.

Au terme de plusieurs réunions d’échanges et d’une visite sur le terrain, des propositions ont été formulées pour remanier le projet en différents points, afin de répondre, tout à la fois, aux enjeux de développement durable et de mise en œuvre d’une économie plus soutenable.

Cette nouvelle orientation se traduit par les décisions suivantes :

  • Développer les 27,6 ha de la zone du Plan, afin d’accueillir des entreprises du secteur de l’écologie industrielle, et plus particulièrement en cohérence avec l’Opération d’intérêt régional autour de la Naturalité. Le Grand Avignon a en effet été identifié comme capitale régionale de la "Naturalité" par la Région Sud depuis 2016. Le potentiel de création d’emplois sur les 27,6 ha est estimé entre 640 et 810, sans compter les emplois indirects.

  • Supprimer les 50 ha de réserve foncière inscrite au SCOT et assurer sa pérennité dans le cadre d’une démarche de préservation des terres agricoles et du Programme Alimentaire Territorial (PAT), par son classement en Zone Agricole Protégée dans le PLU de la commune d’Entraigues-sur-la-Sorgue. Diverses mesures seront également envisagées pour la remise en culture du secteur.

  • Ne conserver que 4 ha à aménager sur les 50 ha de la ZAD partiellement urbanisés au Nord (activités économique et habitat), qui dispose d’un accès viaire (échangeur RD 942 et RD 53), afin de créer une liaison en modes doux et une desserte en transports en commun, depuis la zone d’habitat de la ville de Vedène.

  • Mettre en œuvre des mesures de protection fortes de la zone agricole sur les 46 ha ainsi retirés du projet.

  • Accompagner les communes riveraines du pôle d’activités du Plan dans la mise en œuvre d’un plan de circulation visant à limiter le transit des poids lourds dans les zones urbaines. Un projet de liaison routière entre la RD942 et la RD28 pour limiter les circulations routières en provenance de la RD 942, est également en cours, afin de faciliter l’accès vers Vedène. Un nouvel échangeur, déjà en cours de réalisation par le Département de Vaucluse permettra d’améliorer la desserte actuelle de la zone et de desservir le futur centre pénitentiaire, ainsi que l’extension prévue.

« Ces mesures constituent donc un signal fort de l’Agglomération pour affirmer sa volonté de concilier développement durable et développement économique local. » a indiqué le Président.

Une concertation préalable à venir

A la suite de l’approbation du nouveau projet par les élus, une concertation préalable sera organisée avec :

  • la mise à disposition d’un registre permettant à la population de formuler ses observations, en mairie d’Entraigues et au siège de la Communauté d’agglomération Grand Avignon ;
  • la mise en place d’ateliers participatifs en mairie d’Entraigues et au siège de la Communauté d’agglomération Grand Avignon ;
  • la mise à disposition d’une note de synthèse présentant le projet.

L’objectif de cette concertation est de faire partager le projet au public. Cette concertation donnera lieu à un bilan qui sera présenté lors d’un prochain Conseil communautaire.

Ecomnews - Adds