Ecomnews - Adds
Grasse : 3 entreprises des sciences du vivant et de la santé se mobilisent pour lutter contre le Covid-19
Par Denys Bédarride publié le 08 MAI 2020 à 08:00
Au cœur du Pays de Grasse, sur le Parc d’activités ArômaGrasse, dans l’hôtel d’entreprises scientifiques « Grasse BIOTECH », 3 sociétés ont adapté leur stratégie au contexte de crise sanitaire actuel et ont répondu présentes afin d’aider les entreprises ainsi que la population à affronter cette situation exceptionnelle, en répondant aux besoins urgents des autorités de santé dans la lutte contre la propagation de cette nouvelle maladie infectieuse.

Au cœur du Pays de Grasse, sur le Parc d’activités ArômaGrasse, l’hôtel d’entreprises scientifiques « Grasse BIOTECH » accueille, héberge et accompagne depuis 2018 les entreprises de recherche et développement à fort potentiel ayant des besoins de laboratoires.

Grasse BIOTECH est une destination privilégiée pour la Recherche & Développement, l’innovation et l’entreprenariat, source de création d’emplois et de valeur sur le territoire du Pays de Grasse.

La structure soutient les entreprises en sortie de pépinière, mais aussi celles plus matures endogènes et exogènes au territoire dans le domaine des sciences du Vivant (Industrie aromatique, Chimie, Cosmétologie, Industrie pharmaceutique, Monde végétal), du Médical (thérapies innovantes, Medtech, e-Santé, Médicaments...) et des Biotechnologies.

Parmi celles-ci, 3 sociétés ont adapté leur stratégie au contexte de crise sanitaire actuel et ont répondu présentes afin d’aider les entreprises ainsi que la population française à affronter cette situation exceptionnelle, en répondant aux besoins urgents des autorités de santé dans la lutte contre la propagation de cette nouvelle maladie infectieuse.

LIFESCIENTIS assure l’efficacité des produits mis sur le marché et la sécurité des utilisateurs. La société propose d’une part un accompagnement stratégique et opérationnel dans l’évaluation du risque toxicologique, notamment sur les perturbateurs endocriniens et les nanotechnologies, avec comme objectif de maîtriser et limiter le risque lié à l’utilisation de produits issus des industries des sciences du vivant.

D’autre part, à partir de procédés de chimie douce mais également bio-inspirés, la R&D met au point et développe des solutions d’encapsulation de molécules d’intérêt (principes actifs, ingrédients, parfums) sûres, efficaces, respectant l’environnement et adaptables à une grande variété de composés et d’applications.

Son expertise en toxicologie lui permet d’accompagner les industriels et de rédiger dans l’urgence des certifi- cats d’innocuité pour du gel hydroalcoolique produit par des acteurs qui n’en produisaient pas avant la crise. Par ailleurs, son équipe de R&D mène une réflexion pour faire également sa part et amener - dans un second temps - ses innovations responsables dans les produits de décontamination aujourd’hui utilisés à très grande échelle.

GENOCHEM découvre et vend des molécules aux industriels de la pharmacie. Les molécules créées par la société entrent dans la composition de médicaments (design moléculaire) pour lutter contre le cancer et les maladies en lien avec le Système Nerveux Central.

Dès le début de l’épidémie, la société a fabriqué en urgence du gel hydroalcoolique selon la recette de l’OMS pour en faire don aux médecins, infirmières... Actuellement, l’entreprise travaille sur une méthode innovante pour tester en moins d‘une heure, par un processus automatisé, la présence de particules virales à partir de tous types de prélèvements.

« Notre capacité de testing sera alors de 600 tests/jour, extensible aisément à 3 000 tests/jour. Nous produirons nous-même certains des composants et réactifs du test grâce à nos capacités de production en chimie et biologie. Nous sommes ralentis par nos financement très limités et restreints par la situation actuelle et en appelons aux investisseurs mobilisés par ces sujets de santé. » Cédric POINSARD - CEO de Genochem.

En parallèle, Genochem met au point de nouvelles molécules anti-virales dans le but de traiter la maladie, en s’appuyant sur son expérience industrielle en design moléculaire et profilage, dans la fabrication d’antiviraux. « Nous testons nos molécules dans un laboratoire à Marseille avec qui nous avons collaboré dans le passé dans le cadre d’un projet antivirus de la dengue et qui avait fait l’objet d’un dépôt de brevet. » Cédric POINSARD - CEO de Genochem

BIOPRESERV est un laboratoire de microbiologie, chimie analytique et conseil réglementaire offrant des prestations de service contractuelles.

La société propose des solutions innovantes en matière de protection contre les micro-organismes, audits d’hygiène industrielle, élaboration de stratégies réglementaires. BioPreserv propose ses prestations de services aux producteurs et distributeurs de biocides, ainsi qu’aux industriels utilisateurs de biocides (secteurs cosmétiques, détergence et matériaux architecturaux).

Le cœur de métier de BioPreserv se situe en Science de la vie, cependant, les compétences développées et l’expertise de l’équipe s’appliquent aussi bien aux produits cosmétiques, parapharmaceutiques, vétérinaires, qu’aux matériaux architecturaux tels que les peintures, vernis, crépis...

Depuis le début de l’épidémie Covid-19, la société a orientée 80% de son activité vers les tests d’efficacité microbiologiques (bactéricides, fongicides, virucides) pour les produits désinfectants et gels hydroalcooliques, le conseil technique pour le choix des normes d’essais et les conditions de tests, ainsi que le conseil réglementaire pour l’enregistrement des produits auprès des autorités compétentes.

Ecomnews - Adds