Ecomnews - Adds
Hydrogène : La Commission européenne et la Banque des Territoires vont soutenir le projet « Montpellier Horizon Hydrogène » porté par Montpellier Méditerranée Métropole
Par Denys Bédarride publié le 18 FEVR 2021 à 09:19
Montpellier Méditerranée Métropole va obtenir 2,72 millions d’euros de la Commission européenne pour développer son ambitieux projet Montpellier Horizon Hydrogène, programme de mise en circulation dès 2023 de bus électriques hydrogène à haut niveau de service. Ce projet, situé dans la Métropole de Montpellier, va permettre de réduire les émissions de CO2 et contribuera ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique en offrant une solution de mobilité propre.

Le projet Montpellier Horizon Hydrogène (MH2), l’un des plus importants projets de mobilité hydrogène de France, a été sélectionné par la Commission européenne.

Elle lui alloue 2,72 millions d’euros de subventions dans le cadre de l’appel à projet CEF – Transport – Blending facility, un dispositif dont la Caisse des Dépôts est partenaire de la Commission européenne.

La Caisse des Dépôts, via la Banque des Territoires, contribue à ce projet par un investissement en fonds propres et en quasi-fonds propres de plus de 3 millions d’euros et un financement en prêt de 5,9 M€ pour l’acquisition des bus par Montpellier Méditerranée Métropole.

Ce projet a été retenu puisqu’il participe au déploiement des carburants alternatifs, grande priorité de l’Union européenne.

Montpellier Méditerranée Métropole va obtenir 2,72 millions d’euros de la Commission européenne pour développer son ambitieux projet Montpellier Horizon Hydrogène, programme de mise en circulation dès 2023 de bus électriques hydrogène à haut niveau de service.

Ce projet, situé dans la Métropole de Montpellier, va permettre de réduire les émissions de CO2 et contribuera ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique en offrant une solution de mobilité propre.

Ce projet prévoit la construction d’une station hydrogène vert de 800 kg/jour. L’hydrogène sera produit par électrolyse alimentée par une centrale photovoltaïque de 2,8MWc (14 000 m2).

Le carburant, produit grâce à cette énergie renouvelable, viendra avitailler 21 bus électriques à hydrogène dès 2023, dans une première phase, puis 30 bus supplémentaires livrés en 2025.

Ces bus seront affectés dans un premier temps sur les nouvelles lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) de la Métropole, dont la mise en service est prévue en septembre 2023.

Un renforcement de l'offre de transports, notamment pour les communes périphériques, qui ira de pair avec l'exemplarité environnementale.

Pour répondre à cet appel d’offre, la Métropole de Montpellier a mobilisé le savoir-faire de 2 de ses Entreprises Publiques Locales, la TAM société de transport urbain de Montpellier et Energies du Sud 1er producteur d’énergies renouvelables sur la Métropole de Montpellier. Une société de projet la « SAS MH2 » a été créée par Energies du Sud et Hynamics, filiale d’EDF dédiée à l’hydrogène, pour la construction et l’exploitation d’une unité de production d’hydrogène par électrolyse, d’une centrale photovoltaïque, d’un stockage d’hydrogène, des stations de distribution publiques et privées.

« Le projet Montpellier Horizon Hydrogène permet à Montpellier de se positionner en territoire moteur et de contribuer au développement de la filière hydrogène régionale et nationale. Au cœur d’une Région Occitanie qui a affirmé sa volonté d’accompagner la filière hydrogène - Plan Hydrogène Vert Occitanie de mai 2019 -, Montpellier Méditerranée Métropole s’est engagée très tôt dans une stratégie énergétique vertueuse. » a déclaré pour sa part Michaël Delafosse, Président de Montpellier Méditerranée Métropole

Cet investissement majeur s'inscrit dans l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050 de la Métropole et répond à la volonté de Michaël Delafosse d'accélérer la transition écologique et énergétique du territoire, ainsi que la lutte contre la pollution de l'air.

La Banque des Territoires investit dans ce projet 3,3 millions d’euros en fonds propres et quasi-fonds propres et apporte un financement en prêt de 5,9 millions d’euros. Cette réalisation s’inscrit parfaitement dans la stratégie de soutien de la Banque des Territoires en faveur de territoires plus durables.

« En tant que partenaire de mise en œuvre du programme CEF Blending Facility Transport, la Banque des Territoires confirme sa volonté d’accompagner l’émergence de la filière hydrogène, et plus largement son engagement renouvelé pour la Transition Ecologique et Energétique, l’un des enjeux majeurs du plan de relance de la Caisse des Dépôts. » a déclaré pour sa part Annabelle Viollet, directrice régionale Occitanie de la Banque des Territoires.

Cette subvention est issue d’un appel à projets innovant lancé en novembre 2019 dans le cadre du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe1.

En effet, au travers du Pacte vert pour l’Europe, la Commission européenne s’est fixée pour objectif principal de faire de l’Union Européenne le premier territoire décarboné d’ici 2050.

En France, la Commission européenne bénéficie du savoir-faire et de la connaissance territoriale de la Caisse des Dépôts.

Cette dernière, via la Banque Territoires, apporte des financements et une expertise en matière de structuration des projets, qui permettent à la Commission de s’assurer que les subventions ciblent les projets les plus viables et jouent leur rôle d’entraînement.

En les finançant, la Banque des Territoires leur offre l’opportunité d’accéder à des ressources européennes, la Commission restant souveraine dans la sélection des projets.

Ce nouveau rôle de partenaire de la Commission européenne s’inscrit en complémentarité de la mission de financeur des Territoires de la Banque des Territoires.

© Métropole de Montpellier

Ecomnews - Adds