Ecomnews - Adds
#Visionews : L’Institut du Cancer de Montpellier appelle à se faire dépister malgré la Covid 19
Par Fiona Urbain publié le 02 NOV 2020 à 15:35
Alors que l’édition 2020 d’Octobre Rose vient de se clôturer, Ecomnews a interviewé un expert : Marian Gutowski, chirurgien à l’Institut du Cancer de Montpellier. La crise sanitaire a engendré un retard dans les dépistages ces derniers mois, avec une baisse des nouveaux patients atteints de cancer, de 40 % pour les mois de mars et avril. L’ICM vient de se hisser à la 7ème place du classement des hôpitaux et cliniques du Point sur la prise en charge des cancers du sein.

Octobre Rose se termine tout juste et la France est de nouveau confinée.

A l’occasion de ce mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, l’ICM, acteur majeur de la prise en charge du cancer du sein au niveau régional et national, se mobilise pour apporter son expertise et informer sur la prise en charge de ce cancer qui touche un très grand nombre de femmes, statistiquement 1 femme sur 9. C’est la pathologie la plus traitée à l’ICM.

?id=kV2SmpRFQhWFOHEsmWR6FUPguYgmT4V5

« Le message d’Octobre Rose est d’autant plus important cette année, qu’on s’est rendu compte qu’après la période de confinement, nous avons vu arriver des patientes avec des tumeurs plus grosses que d’habitude. C’est une conséquence directe de l’absence de dépistage » explique Marian Gutowski, chirurgien à l’Institut du Cancer de Montpellier.

Il incite clairement les femmes de plus de 50 ans à se faire dépister car les chances de guérison sont excellentes quand la tumeur est détectée à un stade précoce. « Sur les lésions hyper-débutantes, le taux de guérison atteint 90% ».

?id=ltzdCzm5XtFqRpJRTYOEYW1Fk1WRq19h

Le projet NovaSein

Né des besoins exprimés par les patientes, le projet NovaSein a pour objectif d’individualiser l’accompagnement des femmes traitées pour un cancer du sein à l’ICM de Montpellier en intégrant les soins dits de « support » dès le début de leur parcours et dans l’après-cancer.

Prise en charge de la douleur, soutien psychologique, éducation thérapeutique, diététique, activité physique adaptée, socio-esthétique, conseils juridiques, retour à l’emploi…. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie pendant la prise en charge, mais aussi après.

L’ICM s’est hissé à la 7ème place du classement des hôpitaux et cliniques du Point sur la prise en charge des cancers du sein.

(Re)découvrez notre reportage sur NovaSein

Ecomnews - Adds