Ecomnews - Adds
Landes : Le Département multiplie les efforts financiers afin de faire face à la crise
Par Philippine Gentit publié le 12 MARS 2021 à 08:46
Des mesures d'urgence pour les jeunes, le secteur culturel et la filière aviaire, ont été actées lors des Orientations budgétaires qui montrent un Département en action face à la crise.

Dans l'objectif de continuer à œuvrer pour l'avenir, les dépenses d'investissement sont maintenues à un haut niveau par le Conseil départemental. « Cette politique d'investissement a des impacts positifs sur le carnet de commande des entreprises, sur l’attractivité des territoires mais aussi sur la mise en œuvre de la transition écologique », a souligné Xavier Fortinon, président du Conseil départemental.

Foncière et Petites villes de demain

Pour 2021, plus de 116 M€ d'investissement (+ 1,2 M€ par rapport à 2020) sont prévus, avec notamment des efforts sur la voirie après les inondations ravageuses, les programmes dans les collèges, la fibre optique, le deuxième budget participatif citoyen ou la revitalisation des centres-bourgs.

« L'action départementale en ce domaine sera renforcée, avec notamment la création d'une Foncière pour mener des opérations d'achats de bâti ou d’îlots insalubres qui ne peuvent pas être portées seules par les communes ou les communautés de communes, ou encore via l'engagement de la collectivité dans le dispositif national « Petites villes de demain » qui devrait bénéficier pendant 6 ans à Aire, Amou, Grenade, Labouheyre, Montfort-Mugron, Peyrehorade, Roquefort-Gabarret et Villeneuve-de-Marsan », a expliqué Olivier Martinez, vice-président en charge de l’Aménagement.

Parmi les autres investissements d'importance, le Village Landais Alzheimer, les résidences autonomie ou le projet innovant d'établissement pour l'accueil d'autistes de 16 à 25 ans et leurs familles.

Avec 261,5 M€ (+ 5 % par rapport à 2020), le secteur de la solidarité est d'ailleurs toujours le premier domaine d'intervention du Département, représentant 65 % du budget de fonctionnement (403,4 M€, + 4,7%).

« Le nombre de bénéficiaires du RSA a beaucoup augmenté avec la crise sanitaire, et il devrait y en avoir encore plus cette année alors que la prise en charge par l'Etat continue de baisser », a expliqué Dominique Coutière, vice-président aux Finances, en présentant, le 8 mars, le projet de budget de 519,6 M€ (+ 3,8 %)

Le RSA pour les 18-25 ans ?

Dans ce contexte de crise sanitaire - la Covid a déjà coûté environ 15 M€ au Département, la lutte contre l’exclusion et l’insertion des Landaises et des Landais les plus éloignés de l’emploi seront des marqueurs importants du budget 2021 avec le renouvellement du Pacte territorial d’insertion et la déclinaison des propositions du Comité « Nouvelles Solidarités ».

Les jeunes sont au cœur des préoccupations. Face à la « paupérisation croissante de cette population avec la crise », l'élue Sylvie Bergeroo a décliné un plan départemental d'actions de 415 000 €. Il s'agit, entre autres, de faciliter l'aide alimentaire d'urgence ou de simplifier l'accès au fonds d'aide des jeunes en difficulté.

Le Département s'engage aussi à doubler, d'ici 12 mois, le nombre de jeunes qu'il accueille en service civique, stage ou apprentissage, et à soutenir financièrement le recrutement de ces jeunes dans les communes ou associations. L'accompagnement social des jeunes en grande difficulté sera renforcé et complété par des aides en matière de couverture santé, mobilité ou logement.

Une motion a par ailleurs été votée par la majorité de gauche pour demander d'étendre en urgence le RSA aux 18-25 ans « de manière exceptionnelle et temporaire ». « Les jeunes payent un lourd tribut à la crise,a commenté Monique Lubin, c'est à l'État de prendre ses responsabilités en finançant l'intégralité de ce revenu minimum ».

Pour un département attractif, écologique et solidaire

Rappelant les crédits d'1 M€ votés en janvier, le Département a aussi réitéré son soutien à la filière aviaire qui a subi l'abattage de 2,4 millions d'animaux pour enrayer l'influenza aviaire. En attendant le retour des palmipèdes dans les exploitations, plusieurs dispositifs ont été mis en avant par Dominique Degos : fonds départemental d'aides financières aux familles, RSA dérogatoire, soutien psychologique, aide au répit...

Autre filière économique qui préoccupe les élus, le tourisme et le thermalisme. « Nous financerons un plan de soutien à la réservation des cures thermales, en lien avec les professionnels du secteur, dès que nous aurons de la visibilité sur la réouverture des établissements », a précisé M. Fortinon.

Enfin, côté culture, la vice-présidente Rachel Durquéty a tenu à saluer « le volontarisme et la constance de notre Département qui a maintenu les budgets », annonçant deux nouvelles mesures : un fonds de soutien exceptionnel de 65 000 € pour les 23 salles landaises de cinéma art & essai, et un appel à projet à hauteur de 100 000 € pour soutenir la création et la diffusion de projets émanant d'artistes ou collectifs landais.

Source : Le Département des Landes

Ecomnews - Adds