Ecomnews - Adds
Lyon : Une étude montre les avantages des mobilités actives pour la santé 
Par Redaction publié le 02 AOÛT 2021 à 09:49
Une expérience menée à Lyon dans le cadre d’un projet européen, montre que la pratique de la marche à pied ou du vélo est positive pour la santé et le bien-être. 50 agents de la Métropole de Lyon se sont donc prêtés au jeu. Détails dans notre article.

Baptisée 1 000 Bornes « 6 mois pour changer de comportement de mobilité », cette expérimentation a été menée dans la métropole lyonnaise durant l’année 2020.

Pour montrer l’impact sur la santé et le bien-être en utilisant des moyens de déplacement comme la marche à pied ou le vélo, 50 agents volontaires de la Métropole de Lyon ont décidé de ne plus utiliser ni voitures, ni transports en commun. Chacun d’entre-eux ont du porter une montre connectée permettant de mesurer l’activité physique quotidienne.

Une amélioration de l'hygiène de vie

Au début de l’expérimentation, les participants ont bénéficié d’une visite médicale, puis d’une autre à la fin, au sein du service de médecine du sport de l’hôpital de la Croix-Rousse, et ont répondu à deux questionnaires destinés à une évaluation qualitative de l’expérience.

Les résultats montrent un effet positif sur la santé et surtout sur la qualité de vie des participants. Après six mois ils constatent des effets positifs ressentis : la majorité se sent « moins essoufflée et moins fatiguée », font part d’un sommeil de meilleure qualité et assurent avoir renforcé leur musculature.

« Beaucoup de participants évoquent une diminution de leur stress et un gain d’énergie », relate Xavier Brisbois, psychologue social spécialiste des changements de comportement qui a mené et analysé l’enquête qualitative.

Les montres connectées ont indiqué une forte augmentation d’environ 20 000 pas entre le début et la fin de l’expérience.

?id=ke1J6N96Hji6Jb4nYV3tYJLDc7pQ5v3k

Le suivi médical

La prochaine étape du processus consistera à décrypter les résultats des examens médicaux réalisés en début et en fin d’opération à l’hôpital de la Croix-Rousse.

« Le partenariat avec l’hôpital est important dans cette opération » , explique Lucie Verchère, chargée de mission “Temps et services innovants” à la direction de la Prospective et du Dialogue public de Lyon Métropole.

De plus, l’accompagnement des participants est primordial dans la réalisation du projet: « Il ne suffit pas d’équiper les volontaires d’une montre connectée, poursuite Lucie Verchère. Le suivi de proximité a été essentiel, avec cette dimension ludique que traduit bien le nom du programme. Résultat : six mois après la fin de l’expérimentation, 34 des 50 participants étaient encore présents à la réunion de bilan. »

Ecomnews - Adds