Ecomnews - Adds
A Marseille, la Caisse des Dépôts présente la Direction régionale de la Banque des Territoires
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 23 OCT 2018 à 09:00
La Caisse des Dépôts fait sa mue et devient la Banque des Territoires. Olivier Sichel, directeur de la banque qui réalise un véritable tour de France pour présenter la nouvelle marque, a fait escale à Marseille le 18 octobre 2018. C’est dans l’emblématique hangar J1, voué à une métamorphose imminente, qu’il a inauguré la délégation Provence-Alpes-Côte d’Azur en présence de Jean-Claude Gaudin.

Trop parisienne, trop complexe et trop lente dans la décision… Il était temps de dépoussiérer la vieille dame fondée en 1816 pour financer la construction des canaux, puis les établissements d’enseignements et logements sociaux. La banque publique Caisse des Dépôts a lancé le 30 mai dernier la Banque des Territoires, inspirée du succès de Bpifrance.

« Il allait de soi qu’une Banque des Territoires ne se lance pas à Paris mais en province », a souligné Olivier Sichel, directeur de la banque des territoires et directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts devant un parterre de clients, représentants de collectivités territoriales, notaires, entrepreneurs et banquiers de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le directeur régional décisionnaire à hauteur d’un million d’euros

« Les critiques exigeaient que nous soyons plus proches que nous repensions notre modèle. Dès à présent, les 15 directeurs régionaux disposent de plus de pouvoirs », a précisé M. Sichel. Jusqu’à présent, chaque directeur régional devait en référer à Paris pour le moindre investissement. Désormais, ils peuvent engager la banque à hauteur d’un million d’euros.

« Un dossier comme celui de la Tour La Marseillaise continuera de remonter à Paris », souligne le directeur national. « Nous nous engageons à être plus rapides et de répondre sous cinq jours. Et tous les forces de la Caisse des Dépôts sont regroupées sous une seule marque », ajoute Olivier Sichel.

Et le banquier de chasser les idées reçues : « Il n’y a pas d’enveloppe par territoire, ce qui est limitant c’est la qualité du projet. Nous investissons ou prêtons de l’argent pour financer des projets à la rentabilité plus faible dans quatre catégories. Il s’agit de faire en sorte que les territoires soient davantage connectés qu’ils soient plus durables, plus inclusifs et attractifs.

Raison pour laquelle nous finançons le haut débit dans les zones rurales, nous investissons dans les énergies nouvelles, les logements sociaux et l’hôtellerie. Je regarde avec attention ce que nous pouvons faire dans les cœurs de ville afin de redonner de la vie comme par exemple relocaliser des cinémas », explique Olivier Sichel.

13 villes moyennes en région PACA ont bénéficié du plan « Action cœur de Ville » parmi lesquelles Digne, Manosque, Arles, Tarascon, Briançon, Cavaillon, Carprentras, Grasse…

?id=ZKgo0Ag6aIeydzoV6L01kOLTMd9vNNTp
De G. à Dte : Richard Curnier, directeur régional de la Banque des Territoires, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, Thierry Queffelec, secrétaire général aux Affaires Régionales et Olivier Sichel, directeur de la banque des territoires et directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts. ©N.B.C

1,6 milliard d’euros de prêts en 2017

« Aujourd’hui, vous diversifiez vos investissements pour les adapter à l’évolution des besoins des usagers, dans les domaines des énergies renouvelables de la biodiversité ou encore des nouvelles technologies de l’information. En 2017, plus de 12 opérations ont bénéficié des prêts de votre établissement », a souligné le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin. Complexes sportifs, groupes scolaires, la Caisse des dépôts prête environ 20 M€ par an à la Cité phocéenne.

Avec ses 64 collaborateurs, la direction régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur de la Banque des Territoires a octroyé près de 1,6 milliard d’euros de prêts en 2017 dont 1,3 pour financer le logement social, 199 millions d'€ aux collectivités locales et 48 millions d'€ au secteur de l’habitat spécifique.

« Nous sommes un des acteurs de la réhabilitation urbaine. Quand on parle de reconquête des quartiers on parle de Smartseille, de la Tour La Marseillaise dans laquelle nous avons investi 30 millions d'€, de l’immeuble Le Castell. Nous investissons également dans les transports et la mobilité en prenant des parts dans TOTEM mobi. Nous avons aussi contribué à la modernisation de l’Orange Vélodrome », a précisé Richard Curnier, directeur régional de la Banque des Territoires.

Elle a également engagé 18 millions d'€ en fonds propres dans des projets en région ayant généré 120 millions d'€ d’investissements.

En diretc de Marseille avec Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Ecomnews - Adds