Ecomnews - Adds
La Métropole Nice Côte d’Azur prend des mesures exceptionnelles pour soutenir les entreprises et les commerçants face au Covid-19
Par Denys Bédarride publié le 25 MARS 2020 à 09:34
Comme toutes les villes, l’épidémie du COVID-19 va avoir un impact majeur sur l’économie métropolitaine de Nice. Des milliers d’emplois et d’entreprises sont concernés. Une enquête menée par la Chambre de Commerce et d’Industrie révèle que 90% des entreprises sont impactées à différents niveaux. Les secteurs du commerce, des services et du tourisme semblent les plus durement touchés.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et les Maires des communes de la Métropole ont annoncé ce 24 mars les mesures suivantes ;

« Nous avons la responsabilité d’être aux côtés de celles et ceux qui, tout au long de l’année, sont à notre service, créent de l’emploi et de la croissance sur notre territoire. Nous voulons que tout soit fait rapidement pour les aider à surmonter ce moment difficile et leur donner les moyens de préserver leur activité et leur emploi, et ainsi atténuer autant que faire se peut l’impact social et économique de la crise du Covid 19.

Aussi, j’ai réuni en conférence téléphonique le conseil des Maires. Nous avons ensemble fait le point de la situation économique dans nos communes et nos villages. Nous sommes convenus qu’il nous fallait aider directement et immédiatement ceux qui en ont le plus besoin, agir sur leurs revenus disponibles, leur trésorerie. Nous avons décidé d’un certain nombre de mesures à engager le plus rapidement possible «.

Ecomnews vous les détaille :

La Métropole Nice Côte d’Azur prendra en charge dès la fin du mois de mars le loyer professionnel des auto-entrepreneurs et des Très Petites Entreprises, mêmes récemment créées dans une limite et selon des critères qu’il reste à fixer. Ce dispositif permettra de soutenir plusieurs milliers d’entreprises, souvent familiales, pour lesquelles le chômage partiel n’aura aucun impact. Cette aide interviendra dès la fin du mois de mars et permettra aussi aux propriétaires privés d’assurer la pérennité du versement des loyers qui constituent, pour beaucoup, une part importante de leurs revenus.

La facturation des loyers est suspendue le temps de la crise pour les entreprises, commerces ou associations affectés et installés dans des locaux appartenant à la Ville de Nice ou à la Métropole Nice Côte d’Azur. Les plus touchés seront exonérés selon les mêmes critères que pour le privé.

Renforcement de la visibilité des commerçants de tout le territoire métropolitain.

La Ville de Nice a lancé le 18 mars sur son site web d'un annuaire des commerçants de denrées alimentaires niçois ouverts et/ou proposant de la livraison à domicile. Ce nouvel outil, qui permet aux commérants ouverts de gagner en visibilité auprès des habitants qui en ont besoin, recense déjà près de 130 commerçants niçois et est doté d’une cartographie. Cet annuaire va être élargi à l’ensemble des 49 communes.

Les commerçants qui souhaitent y être recensés sont invités à envoyer un mail à contact@nicecommerces.fr.

Soutenir les acteurs du monde associatif, qui se mobilisent toute l’année pour animer et organiser des événements dans les communes, contribuant à l’attractivité des commerces et des quartiers. Réévaluation des subventions de fonctionnement parce qu’elles auront subi des baisses de recettes dûes à des annulations d’événéments. Les maires, chacun dans les communes, reprogrammeront un maximum d’événements et en prévoiront de nouveaux.

Anticipation et accéléreration du passage de nouvelles commandes publiques pour nos investissements en ciblant ceux profitant directement aux entreprises du territoire.

« Nous avons prévu d’investir 435M€ cette année. Nous tiendrons cet objectif et tenterons de faire plus encore. « a indiqué le Président.

Densification et renouvelement de l’offre dans tous les secteurs de la culture, du sport et de l’évènementiel, afin de soutenir les hôteliers et les restaurateurs en offrant une programmation attirante et originale dans toutes les communes.

Christian Estrosi en a appellé aussi au système bancaire pour qu’il prenne part à l’effort national et se mobilise pour sauver l’économie et les entreprises. Les banques doivent assouplir les reports d’échéances, pour les entreprises et les particuliers qui en ont le plus besoin. Cela doit être le cas pour les prêts immobiliers mais également pour les crédits à la consommation. « Je vais solliciter ce jour le Ministre de l’Economie pour qu’il agisse sur ce point auprès des banques. » a-t-il annoncé.

Demande à l’Etat d’envisager la suppression de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) pendant la durée de cette crise. « La CFE pèse sur la trésorerie de nos entreprises. Il me parait indispensable que l’Etat prévoit cette suppression pour les entreprises les plus fragilisées. » rajoute-t-il.

Ces annonces doivent permettre à la Métropole et à la Ville de Nice d’apporter rapidement un soutien aux acteurs économiques du territoire et permettre de compléter les conséquents moyens déjà débloqués par l’Etat comprenant notamment 300 milliards de prêts garantis par l’Etat et 45 milliards de mesures de soutien immédiates.

Le dispositif principal consiste au versement, sous forme de subventions, de 1500 € aux petites entreprises, complétés si nécessaire par 2000 € versés par la Région.

Parallèlement à ce dispositif national, la Région Sud et la Métropole ont pris l’initiative de travailler sur d’autres outils, propres à la Région qui permettront de soutenir des secteurs spécifiques et des catégories d’entreprises non pris en compte par le fonds de solidarité national. Il s’agira de prêts et garanties de prêt.

La Métropole Nice Côte d’Azur a décidé de contribuer à hauteur de 1 million d’euros au fonds de soutien local versé sous forme d’avances remboursables et géré par le guichet unique de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur.

La Métropole Nice Côte d’Azur avait déjà adopté plusieurs mesures d’urgence pour soutenir le tissu économique : renonciation aux pénalités de retard de livraison en matière de marché public, report à septembre de la perception de la taxe de séjour, accélération du paiement des factures dues aux entreprise.

La Ville de Nice a également instauré la gratuité du stationnement sur voirie et annulé le paiement de la taxe d’occupation du domaine public (commerçants, cafetiers, restaurateurs, hôteliers, taxis) pendant toute la durée de la crise.

Christian Estrosi a également initié la signature de conventions entre grandes surfaces et petits producteurs afin de permettre à ceux-ci de trouver un débouché économique et de maintenir leurs revenus.

Pour toutes leurs demandes à la Ville de Nice et à la Métropole, les entreprises doivent envoyer un mail à business@nicecotedazur.org

Ecomnews - Adds