Ecomnews - Adds
Métropole Nice Côte d'Azur : Les résultats de fréquentation de l’hôtellerie laissent augurer une meilleure reprise qu’initialement envisagée
Par Sanya Maignal publié le 01 SEPT 2020 à 09:10
Même si la saison estivale à Nice et sur son territoire est en net retrait, les premiers chiffres du mois d'août sont satisfaisants avec un taux d'occupation hôtelière qui avoisine celui de 2019. La casse a été limitée par la clientèle française et un peu européenne.

Vu les circonstances, le secteur du tourisme, celui qui « fait vivre la Côte d'Azur » ne se porte si mal que ça. Du moins en ce qu concerne les territoire de la Métropole Nice Côte d'Azur.

En l'absence de la clientèle traditionnelle asiatique, russe ou américaine, ce sont les touristes français, et un peu les Européens (Belges, Suisses, Allemands, Néerlandais et Italiens notamment) qui ont permis de remplir les hôtels de la ville. La zone qui a le moins souffert c'est le Haut-Pays (Parc national du Mercantour) qui, les quinze premiers jours d'août, n'a enregistré un déficit de visiteurs que de 6% par rapport à l'an dernier.

Un début août qui remonte le moral

Après un flux touristique quasiment à l’arrêt entre avril et juin, le rattrapage actuel atteint un rythme impressionnant. Les offres promotionnelles et les actions des Offices du Tourisme, des comités régionaux du tourisme, et leurs partenaires azuréens ont stimulé la demande de dernière minute.

Les taux d’occupation hôtelières des 15 premiers jours du mois d’août sont de 88 % à Nice, (-4,6 points par rapport à 2019) et 87,6% pour toutes les Alpes-Maritimes (-4,1 points par rapport à 2019).

En ce qui concerne les résidences de tourisme et hôtelières, le taux d'occupation est de 70% (80% en 2019). Le taux d’occupation de l’hôtellerie niçoise était de 51,1 % en juillet et de 14 % en juin. En ce qui concerne les Alpes-Maritimes on est à 55,9 % voire à 11,4 %.

?id=m76m7UlKFMlUvSZrVDzV6RCtmFZ0jqCp

Nice Côte d’Azur, future destination premium

Lors de son élection en tant que Président du Comité de direction de l’Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d’Azur, Christian Estrosi, Maire de Nice et Président de la Métropole a annoncé une évolution de la destination Nice en une destination hors normes, premium, comprenez écologique et culturelle.

Le but est de mettre en valeur le patrimoine culturel et naturel, le littoral, la montagne et un environnement favorable au tourisme d’affaires… 49 communes entre mer et montagne ainsi qu'une offre événementielle de qualité. De plus les ports sont engagés dans une démarche de ports propres.

?id=nVON88B5Cu6cEcwXWOJcZSXql5xsSZYG

Rassurer la clientèle

Afin de rassurer la clientèle et faire du territoire une des destinations les plus sûres d’Europe, la Ville de Nice a mis en place un label confiance sanitaire permettant aux professionnels du tourisme de garantir un accueil en toute sérénité. De plus les réservations seront stimulées en proposant des bons plans pour l’hébergement et les activités et en proposant une offre hôtelière de qualité

Le plan de relance e été construit pour attirer prioritairement la clientèle française, avec un dispositif de 4,4 M € dont 400 000 € de budget propre. En ce qui concerne les marchés étrangers et notamment ceux de proximité (scandinave, allemand, italien et suisse) des actions - en fonction des ouvertures de ligne, de frontières et de la situation sanitaire de chaque pays - seront mises en place.

Soutenir les professionnels

Afin de soutenir les professionnels locaux l'Office du tourisme métropolitain supprime les commissions sur les réservations réalisées via le site de celui-ci. De plus pour inciter les visiteurs à découvrir le patrimoine et faire des activités, l'organisme propose à ses partenaires French Riviera Pass (+ de 60 visites) à 50% du prix public.

?id=zUsCo0oLrjyePkOiwiExZam0UCFuVPDD

Ecomnews - Adds