Ecomnews - Adds
Les Missions locales et la CMAR PACA resserrent leurs liens autour de l’apprentissage
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 28 MARS 2018 à 09:00
La Chambre de métiers et les missions locales de la région Provence Alpes côte d’Azur ont signé, le 22 mars 2018 à Marseille, une convention pour favoriser l’insertion des jeunes vers les métiers de l’apprentissage tout en faisant correspondre l’offre aux demandes des entreprises.

D’un côté, des lycéens en échec scolaire, des jeunes demandeurs d’emploi, de l’autre, des entreprises artisanales qui peinent à trouver des apprentis. « 65% des employeurs possèdent une EURL, ils n’ont pas le droit de se tromper lorsqu’ils recrutent un apprenti. Des jeunes mal accompagnés représentent 32 à 36% de rupture contractuelle. Celle-ci tombe à 8% lorsqu’ils sont accompagnés par les missions locales. Nous devons développer une voie d’excellence pour les 16-26 ans sortis du système scolaire », souligne Claude Fournet.

Le président de l’association régionale PACA des Missions locales s’est réjoui de signer, le 22 mars dernier, une convention de partenariat avec la Chambre des métiers en PACA. Cette déclinaison locale de l’accord cadre national signé entre les deux institutions, vient resserrer des liens déjà anciens.

?id=iLNd71lYy5qgJ86r6jeFkwIJR5fWfXta

Francis Garnier, responsable du département Economie à la Dirrecte, Jean-Pierre Galvez, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat en région PACA, Claude Fournet. Le président de l’association régionale PACA des Missions locales et Florence Bulteau-Rambaud, conseillère régionale et présidente de la Commission « Lycée, Apprentissage, Formation professionnelle ». ©N. B.C

Hôtels, restaurants, bouchers cherchent des apprentis

« La bataille de l’emploi constitue un enjeu majeur. Notre objectif consiste à accueillir les jeunes, les accompagner, sécuriser leurs parcours professionnels et augmenter les contrats d’apprentissage. Il n’y a pas de miracle, seul un travail de fourmi permet de placer les jeunes.

La Chambre des métiers et de l’artisanat joue un rôle actif car les entreprises ont du mal à trouver de la main d’œuvre qualifiée en particulier dans les métiers de la boucherie, de l’hôtellerie, de la restauration et du bâtiment. L’artisanat représente 33% du tissu économique marchand de la région, or c’est un secteur insuffisamment connu. Nous formons chaque année 11 000 apprentis, soit 40% du total de l’apprentissage en Provence Alpes Côte d’Azur », a détaillé Jean-Pierre Galvez, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat en région PACA.

?id=dV01sFOzPvaa8QbBu5AxhuJbmweXCcJl

Jean-Pierre Galvez, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat en région PACA et Claude Fournet, président de l’association régionale PACA des Missions locales ont signé le 22 mars 2018 à Marseille, une convention pour favoriser l’insertion des jeunes vers les métiers de l’apprentissage. ©N.B.C

De la cuisine à la mécanique

Pour Francis Garnier, représentant de la Dirrecte, les familles ne jurent que par le bac et ont une image peu valorisante de l’apprentissage. Pourtant, elle peut devenir une voie de réussite et d’épanouissement professionnel à condition d’être bien orienté. En CAP cuisine, Yacine Makhloufi s’est rapidement aperçu qu’il n’était pas fait pour les métiers de bouche. « Je voulais être mécanicien. Ma mère m’a conseillé de me rendre à la Mission locale. Grâce à la collaboration avec la Chambre des métiers, j’ai intégré le CAP de Mécanique auto à l’université régionale des métiers et de l’artisanat sur le campus de Digne. Je vais passer mon CAP en candidat libre », témoigne le jeune homme de 23 ans, visiblement heureux d’être sorti d’une voie de garage.

De son côté, Florence Bulteau-Rambaud, conseillère régionale et présidente de la Commission « Lycée, Apprentissage, Formation professionnelle », a souligné l’intérêt de la Région pour l’apprentissage non pas « pour le magot qu’il représente » —puisque le Conseil régional verse 32 millions d'€ en complément des 111 millions d'€ de taxes d’apprentissage collectées— mais en terme d’emploi des jeunes. « Nous travaillons ensemble au quotidien.

En début d’année nous dressons l’état des lieux des besoins en recrutement afin de bâtir un plan d’action commun. Nous mettons en place des actions avec les mardis de l’apprentissage », souligne Laurent Giordanengo, chargé du développement de l’apprentissage dans les Bouches-du-Rhône à la CMA. « Notre partenariat avec les missions locales permet d’éviter les erreurs d’orientation dans les CFA. Notre rôle consiste à la fois à accompagner les jeunes vers l’emploi et vers le monde de l’artisanat et du commerce », complète Jean-Pierre Galvez.

Les 141 000 entreprises artisanales de la région PACA génèrent 22 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit 15 % du PIB marchand du territoire.

?id=wXaIxzp54xLbtNKkgRsEF6pkEysZuXuI

En CAP cuisine, Yacine Makhloufi s’est rapidement aperçu qu’il n’était pas fait pour les métiers de bouche. ©N.B.C

Ecomnews - Adds