Ecomnews - Adds
Montauban : Le Musée Ingres se transforme pour devenir le Musée Ingres-Bourdelle
Par Denys Bédarride publié le 29 OCT 2018 à 12:00
La ville de Montauban va se doter d’un nouvel outil culturel dont elle espère de fortes retombées économiques et touristiques. 16 millions d'€ d’investissements pour le musée Ingres qui se transforme en Ingres-Bourdelle pour l’occasion.

Lors de la Guerre de Cent ans, les Anglais firent construire, à Montauban, un château qu’ils surnommèrent le Prince Noir, en référence au prince de Galles, mais qui, lors de la reconquête menée par Richelieu, fut détruit.

Seule l’actuelle salle du Prince Noir, servant à montrer aux visiteurs l’architecture médiévale et le passé du musée, a été conservée lors de la démolition.

Par la suite, au XVIIe siècle, l’évêque Pierre de Bertier, fit construire, sur les ruines de l’ancien château médiéval, un palais épiscopal, qui est actuellement en travaux pour donner naissance au nouveau musée.

Le chantier, qui a débuté en juin 2017, devrait être terminé en mars 2019. Mais il faudra attendre 9 mois de plus avant que ce dernier n’ouvre ses portes, en décembre 2019, après l’installation des oeuvres présentées et la vérification du musée dans sa globalité.

Le musée Ingres-Bourdelle accueillera 50 000 oeuvres des deux artistes qui seront conservés de façon à ce que des chercheurs ou encore des étudiants puissent venir les étudier.

?id=buiBFiJlqnSctrxim7FUEaapn5JD1PeM

« Les travaux ont pour but de redonner au Musée son aspect palatial et épiscopal » nous précise la conservatrice Florence Viguier.

Pour cela, les plafonds ont été restaurés, les planchers refaits et cirés pour retrouver l’esprit du XVIIe siècle. On pourra néanmoins retrouver des éléments plus modernes comme des ascenseurs à tous les étages, le fait que le bâtiment soit climatisé, la présence d’une boutique de souvenirs ou encore la création d’un salon de thé hors-douane qui aura pour but de mêler lecture et gourmandise.

Enfin, les travaux et la création des réserves a pu libérer 2 000 mètres carrés, ce qui fait un total de 4 000 mètres carrés dédiés aux oeuvres des artistes.

Un projet estimé à 16 millions d'euros

Le coup total du projet est d’environ 16 millions d'€, soit 13,2 millions d'€ TTC de travaux et 3 millions d' € pour la création des réserves.

La municipalité a pris en charge 50% du budget total. Les dépenses totales pour la restauration du musée ont été supérieures à celles faites, par la Ville de Montpellier, pour le Musée Fabre.

La raison de tous ces investissements est simple, le Musée Ingres n’était plus adapté à la muséologie d’aujourd’hui, par exemple, le manque d’ascenseur posait problème pour les personnes âgées ou encore celles avec un handicap qui ne pouvaient voir toutes les oeuvres du musée.

Quelles retombées économiques pour Montauban ?

Selon les mots de Brigitte Barèges, la Maire de Montauban, le Musée Ingres-Bourdelle serait : « le phare touristique de la ville » et permettra une hausse du nombre de touristes, Ingres et Bourdelle étant des artistes reconnus dans le monde entier.

De plus, les visiteurs se déplaceront pour découvrir le bâtiment étant lui même un monument historique du XVII ème siècle.

Ces travaux ont également permis la création d’emplois puisque que la Ville a mobilisé le plus possible les entreprises locales. L’ouverture du Musée va créer une dynamique dont profitera la Ville de Montauban. La Mairie souhaite aussi faire du musée une salle de réception, afin d'obtenir des rentrées financières supplémentaires. Enfin, la municipalité souhaite amener le monde économique à travailler autour du musée.

Reportage en direct de Montauban par Elea Bedarride

?id=GPjnjUvEyHGycXZEejMtaeCSG3ez8vu0

Ecomnews - Adds