Ecomnews - Adds
Montpellier : Le CHU se dote d’une nouvelle IRM de dernière génération
Par Denys Bédarride publié le 17 SEPT 2020 à 09:52
Le CHU de Montpellier a enrichi son plateau technique par le renouvellement d’une IRM de dernière génération. Un investissement conséquent qui doit garantir aux patients des examens plus sûrs, des diagnostics plus rapides et un suivi d’une grande expertise. Elle est dédiée aux examens spécialisés en imagerie pédiatrique, cardiovasculaire et thoracique.

Première en France : Une IRM digne d’une salle de cinéma

Lors du renouvellement de cet équipement, l’accent a été mis sur l’environnement de la prise en charge des patients afin de diminuer l’appréhension naturelle à passer cet examen pouvant être angoissant.

Pour la première fois en France : une projection en continue sur la façade de la machine permet un accueil chaleureux et déstressant. De plus, la présence du Sky-ceiling (plafond lumineux décoré) est rassurante.

Enfin, la possibilité de s’immerger dans un dessin aminé ou un film de son choix permet à tous les patients, petits et grands, de s’évader sans se focaliser sur l’angoisse de l’examen.

Des plages horaires étendues pour des délais d’attente raccourcis

Cette nouvelle IRM cardio-vasculaire, thoracique et pédiatrique propose des plages horaires étendues. En effet, les rendez-vous sont proposés de 7h à 20h du lundi au vendredi et les plages horaires sont réparties entre radiologues hospitaliers et libéraux.

En dehors des urgences, les délais d’attente sont raccourcis.

Les patients du CHU bénéficient ainsi d'une structure de proximité, accessible tant aux patients hospitalisés qu'aux consultants extérieurs.

Une IRM dédiée à l’imagerie cardiovasculaire et thoracique

Cette IRM 1,5 Tesla de toute dernière génération est équipée de logiciels dédiés à l'étude morphologique et dynamique du cœur, de sa fonction et de reconstruction de l'arbre vasculaire.

Elle est spécialement adaptée à l'exploration moderne de la pathologie cardiovasculaire et thoracique. L'imagerie de l'infarctus, de ses complications, l'étude de la viabilité cardiaque et le bilan étiologique et pronostique des cardiopathies nécessitent de façon croissante la réalisation d'IRM et des plages sont réservées à ces activités.

Elle est spécialement adaptée à l'exploration moderne de la pathologie cardiovasculaire et thoracique. L'imagerie de l'infarctus, de ses complications, l'étude de la viabilité cardiaque et le bilan étiologique et pronostique des cardiopathies nécessitent de façon croissante la réalisation d'IRM et des plages sont réservées à ces activités.

Par ailleurs, les délais plus courts proposés vont améliorer la prise en charge des pathologies vasculaires et aiguës et l'accès à l'IRM de patients atteints de cancers thoraciques.

C'est l'équipe médicale et paramédicale du département d'imagerie du pôle Cœur-Poumons, placée sous la responsabilité du Pr Hélène VERNHET KOVACSIK, qui prend en charge cette activité.

Une IRM adaptée à l’imagerie pédiatrique et aux femmes enceintes

Réalisé sous la responsabilité du Pr Ingrid MILLET, cet examen d'imagerie par résonance magnétique est particulièrement adapté à la pédiatrie et aux femmes enceintes de par son caractère non irradiant (absence de rayons X).

Il permet le bilan de pathologies pédiatriques très variées (orthopédie, cancérologie, néonatalogie, imagerie urologique et pelvienne, suivi des maladies inflammatoires du tube digestif, cardiopathies, malformations…), ainsi que l'imagerie fœtale dont les données IRM sont complémentaires à l'échographie dans le dépistage des malformations congénitales.

Des créneaux horaires sont destinés aux examens sous anesthésie générale en collaboration avec l'équipe d'anesthésie pédiatrique. Des manipulateurs spécialisés dans la prise en charge des enfants font partie intégrante de l'équipe pluridisciplinaire dédiée à cet équipement.

Ecomnews - Adds