Ecomnews - Adds
Montpellier : Comment la Fondation Van Allen oeuvre pour mieux former les étudiants aux métiers du spatial ?
Par Fiona Urbain publié le 06 MARS 2022 à 09:00
La Fondation Van Allen a organisé une Conférence sur l’Espace « Les Vols Habités » en présence des astronautes Claudie Haigneré et Michel Tognini. Interview de Jean-Claude Gayssot, le président de cette fondation qui forme les étudiants aux métiers du spatial à Montpellier.

Fondation partenariale de l’Université de Montpellier, la Fondation Van Allen soutient le Centre Spatial Universitaire de Montpellier, où les étudiants sont formés aux métiers du spatial à travers le développement des nanosatellites dans le cadre de leurs projets et de leurs stages.

« Montpellier a été la première université de France à se doter d’un centre spatial qui fait des nanosatellites » explique Jean-Claude Gayssot, ancien Ministre et Président de la Fondation.

Avec la rapidité de développement et le coût réduit qui les caractérisent , les nanosatellites démocratisent le spatial et permettent d’imaginer de nouvelles applications dans toutes sortes de secteurs (agriculture, environnement, communication, humanitaire…).

Ils offrent aussi la possibilité de tester à bas coût et rapidement de nouvelles technologies dans l’espace et de collecter des données. Un projet nanosatellite permet aux sociétés d’aborder le secteur spatial, tout en limitant la prise de risques et les coûts.

La Fondation Van Allen mène des actions visant à soutenir la recherche et la formation dans les domaines du spatial, de la protection de l’environnement (détection des plastiques en mer) et de la lutte contre les effets du réchauffement climatique.

L’objectif est de faire le lien avec l’innovation, la recherche, la coopération internationale pour répondre à ces enjeux essentiels.

« Notre objectif est non seulement de former nos jeunes, mais aussi de se tourner vers l’Europe, la Méditerranée et l’Afrique. Nous formons des étudiants de Djibouti, du Sénégal et d’Afrique du Sud pour qu’ils puissent se doter d’une capacité spatiale » assure Jean-Claude Gayssot.

?id=rw1SIWq7pHPlQrJzTio2arP60JqmoYSe

Claudie Haigneré, première femme française astronaute, est la Marraine d’honneur de la Fondation Van Allen. « Il y a un tel enthousiasme, une telle conviction et niveau d’expertise que j’ai eu envie de m’associer à cette aventure ».

La Fondation recherche de nouveaux mécènes et partenaires pour continuer à offrir la possibilité à des jeunes d’effectuer des stages. Chaque année, entre 50 et 60 jeunes sont financés par la Fondation Van Allen.

Chiffres clés :

  • 370 étudiants passés par le CSUM dont 200 financé.e.s par la Fondation Van Allen
  • 500 000 euros de budget pour la Fondation Van Allen chaque année
  • 2,8 millions d’euros investis dans la formation et les projets
  • 6 nanosatellites
Ecomnews - Adds