Ecomnews - Adds
Montpellier : La Ville veut endiguer la spéculation et fait de l'encadrement des loyers une priorité absolue
Par Jérémy Flament publié le 03 JUIN 2022 à 16:03
Michaël DELAFOSSE, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, Claudine VASSAS MEJRI, Vice-Présidente de la Métropole déléguée à l'Habitat, au logement et au parcours résidentiel, et Michel CALVO, Adjoint au Maire délégué à la ville fraternelle et solidaire ont présenté en direct de l’Hôtel de ville, le nouveau dispositif d'encadrement des loyers effectif sur la commune de Montpellier qui entrera en vigueur à partir du 1er juillet. Reportage vidéo.

Le logement est une question essentielle dans la vie des citoyens, le Maire de Montpellier et ses équipes en ont fait leur fer de lance et le message est clair : « Il faut arrêter de spéculer sur les gens, les étudiants, les personnes fragiles et aux revenus modestes et les Montpelliérains de tous les horizons. Nous voulons agir sur la question du logement, réguler et mettre l’accent sur ceux qui spéculent » a fermement déclaré le Maire.

?id=1zbDNgHLNmtSSa3NTex8jMurHY2xfNHl

Un territoire qui s'agrandit rapidement

Montpellier connait la dynamique démographique la plus importante des villes françaises et le taux de création d’entreprises et d’emplois le plus élevé. Toutefois la population a évolué à un rythme plus important que celui des emplois, ce qui a engendré un déséquilibre entre population active et marché du travail.

Un différentiel qui participe au fait que le territoire connait aujourd'hui le taux de chômage le plus élevé des métropoles françaises (9,8% au 4ème trimestre 2021). Le revenu médian est pour sa part le plus faible des grandes métropoles françaises et le taux de pauvreté (19%) est de 5 à 8 points supérieur aux métropoles comparables.

?id=xo44MZdckWSJr1EyXj2GjmhCeu1n9BI5

Cette situation se cumule avec une tension sur le marché de l’immobilier, comme sur de nombreux territoires français, ce qui conduit à des niveaux de prix à la vente (+26% dans le neuf entre 2015 et 2021 sur la Métropole, +6,8% en 1 an sur l’ancien dans Montpellier) comme à la location parmi les plus élevés en province.

À cela s’ajoute un parc locatif social très tendu qui fait face à une demande en hausse chaque année (26 901 au 31 décembre 2021) avec 8 demandes pour une attribution, ce qui crée une tension encore plus forte sur le marché locatif privé.

?id=4kM94z86H3vTh4tUvqiMXlrAFZr2V7uq

Une métropole figurant parmi les loyers les plus élevés de France

Avec un loyer médian de 12,7 €/m2 de surface habitable (chiffres : Observatoire Local des Loyers, 2021), la Métropole de Montpellier se caractérise ainsi par des niveaux de loyers parmi les plus élevés de France après l'Ile-de-France, Nice et la zone frontière avec la Suisse et ce devant un bon nombre de grandes métropoles comme Toulouse, Bordeaux, Marseille, Rennes, Strasbourg.

La situation de la ville de Montpellier est encore plus marquée avec un loyer médian de 13,2 €/m² (OLL 2021), qui peut même monter jusqu’à 17,3 €/m² (OLL 2021) pour les studios. Une situation préoccupante qui impacte les habitants les plus précaires, comme les étudiants ou les personnes seules.

?id=wZt9y8DOkSki6oyjWOmBgDyD8SeMirik

Pour faire face à cette situation, Montpellier Méditerranée Métropole a engagé depuis 2020 une politique volontariste dans le domaine du logement. Choc de l’offre sur les deux prochaines années, objectifs ambitieux en termes de production de logements sociaux et logements en accession abordable, création d’un Office foncier solidaire (OFS), renforcement des aides financières pour les propriétaires bailleurs privés qui louent à loyer maîtrisé, instauration du permis de louer, lutte contre les logements indignes.

Mais aussi une régulation des meublés de tourisme, création d’un opérateur unique avec ALTEMED issu de la fusion ACM/SERM, sont autant de dispositifs qui permettent de lutter contre ce phénomène.

?id=PamQeWQqbgK6IWxyPgudz54EpBpXZoO0

"Montpellier est le carrefour de l’innovation, de la jeunesse. Ce brassage, cette effervescence, cette dynamique font notre force. Mais elle ne doit pas se faire au détriments d’une grande partie des Montpelliéraines et Montpelliérains. C’est pourquoi je porte depuis près de 2 ans, avec mon équipe, une action volontariste et ambitieuse afin de répondre à cette urgence dans le domaine du logement.

Nous devons permettre à chacune et à chacun d’aspirer à un logement digne et abordable. Le bouclier social que nous développons, en produisant un choc de l’offre de logements sans précédent, en développant l’offre en termes de logements sociaux ou abordables, en luttant avec force contre les marchands de sommeil ou les abus dans le domaine des meublés de tourisme, est indispensable." a déclaré Michaël DELAFOSSE, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier.

?id=KafsAhpjBK91zWn3dNjEyw14Q6bV8Mf3

La mise en place de l’encadrement des loyers au 1er juillet sur la ville de Montpellier s’inscrit dans cette démarche. Ce dispositif vient ainsi s’ajouter à un large panel de dispositifs portés par la collectivité afin que les ménages modestes et de la classe moyenne, dont le budget logement fragilise le quotidien, puissent se loger dignement.

"Avec la mise en place le 1er juillet prochain de l’encadrement des loyers sur Montpellier nous nous armons d’un nouvel outil qui participe pleinement à la réalisation de cet engagement. Avec l’encadrement des loyers, Montpellier agit pour le pouvoir d’achat de ses habitants." a ajouté le Maire.

?id=G21q5ZH72YRWeJM3cq3RtlOes2AKlLTu

QUELQUES CHIFFRES À RETENIR

  • Loyer médian métropole : 12.7 €/m² de surface habitable (chiffre OLL 2021)
  • Loyer médian ville de Montpellier : 13,2 €/m² (jusqu’à 17,3 €/m² pour les studios) (OLL 2021) 26 901 demandes de logement social en 2021 (8 demandes pour une attribution)
  • 78% du parc locatif privé de la métropole concentré sur la ville de Montpellier : 76 669 logements sur les 98 300 du territoire métropolitain.
  • Des délais de relocation qui se contraignent d’année en année : de 41 jours en 2017 (OLL 2017) à 22 jours en 2021 (OLL 2021)

Pour connaitre le loyer de référence, un locataire ou un propriétaire n'hésitez pas à consulter le simulateur développé par la Métropole :

https://eservices.montpellier3m.fr/habitat/encadrement-des-loyers/

?id=h6YFmpIHnloGqSb3YsWYZNnHAdOTdxqY

Encadrer le niveau des loyers et combattre les abus

Par décret du 2 septembre 2021 le ministère du logement désignait Montpellier comme lieu d'expérimentation pour la mise en place de l'encadrement des loyers sur la commune de Montpellier, dispositif prévu par la loi ELAN de 2018.

Avec la publication de l'arrêté préfectoral du 23 mai dernier fixant les loyers de référence, les loyers de référence majorés et les loyers de référence minorés l’encadrement des loyers sera effectif à partir du 1er juillet 2022.

Ce dispositif permettra, sur la ville centre, là où les loyers sont les plus forts, de limiter le niveau des loyers dans les secteurs en forte tension immobilière et prévenir les loyers abusifs. L’arrêté d’encadrement des loyers détermine un loyer de référence (hors charges), un loyer plancher et un loyer plafond à ne pas dépasser.

L’encadrement des loyers s’applique pour les baux signés à compter du 1er juillet 2022.

Ecomnews - Adds