Ecomnews - Adds
Nautisme : La région PACA réalise 1/4 du chiffre d'affaires national de la filière
Par Sanya Maignal publié le 20 SEPT 2019 à 08:00
Avec 135 ports et 60 000 anneaux - dont 50 000 anneaux dans 90 ports azuréens, la région Sud Provence Alpes Côte d'Azur accueille chaque année 40% de la plaisance mondiale. Son chiffre d'affaires représente un quart du chiffre d'affaires national du secteur nautique.

La filière nautique azuréenne accélère son développement

« Elle se décompose en deux parties : le yachting et l'activité de bateaux de moins de 25 mètres qu'on qualifie d'« l'activité nautique » : explique Eric Mabo, Délégué général adjoint à la Fédération des industries nautiques (FIN). Les deux représentent un potentiel d'activité extrêmement important. 40% de la plaisance mondiale passe par la région. »

Un secteur qui devient de plus en plus important dans la région Sud Provence Alpes Côte d'Azur : 1 200 entreprises, pour la plupart petites ou très petites. 10000 emplois sont liés au nautisme. Le chiffre d'affaires varie entre 1,2 et 1,4 milliard d'euros ce qui représente le quart du chiffre d'affaires au niveau national.

La CCI aux cotés du nautisme

« La filière nautique est aujourd'hui soumise à de profondes évolutions, explique Eric Mabo. Le marché évolue, les attentes des plaisanciers, des consommateurs aussi. Les entreprises du secteur s'interrogent et cherchent à faire évoluer leur business model et leur positionnement ».

Dans cette démarche les entreprises sont accompagnées par la Chambre de Commerce et d'Industrie. Celle-ci, gestionnaire des équipements veille à offrir aux plaisanciers les meilleures conditions d'accueil et de travail.

La CCI accompagne les entreprises du secteur également dans la recherche des compétences dont elles ont besoin, le développement des activités, la formation et la mise en contact des employés avec des employeurs.

?id=9jeK5tVSYig1ggA5mXQ2eUkm9dFO6PXn

Rester au goût du jour

Face aux réglementations parfois compliquées et lourdes à gérer, la CCI et la FIN travaillent sur les possibilités d’allégement des cadres juridiques et réglementaires afin qu'ils soient adaptés ou moins contraignants possible.

Et aussi dans l'air du temps, la perpétuelle mutation du marché de nautisme, des besoins, rester au goût du jour et « coller » aux attentes des consommateurs sont des questions préoccupantes du secteur. L'innovation est devenue le mot d'ordre.

Ecomnews - Adds