Ecomnews - Adds
Occitanie : Alès dans le top 30 des centres-villes les plus dynamiques de France
Par Fiona Urbain publié le 25 MARS 2021 à 09:11
C’est une bonne nouvelle pour la capitale cévénole ! Alès se place en 25ème position des centres-villes les plus dynamiques sur 180 communes françaises et dans le top 5 des villes qui ont le mieux résisté pendant la crise liée au Covid 19. Les explications de Max Roustan, Maire de la ville et de Christophe Rivenq, Président de l’Agglomération.

Villes de France, l’association d’élus fédérant les villes moyennes, et Mytraffic, leader européen de l’analyse du flux piéton, ont publié le premier palmarès des centres-villes dynamiques des villes moyennes.

Avec ses 1,13 million de passages mensuels moyens dans le centre-ville depuis mars 2020, Alès se place en 25ème position sur 180 communes françaises et dans le top 5 de celles qui ont le mieux résisté pendant la crise liée au Covid 19. Alès a réussi à préserver 81% de son flux comparé à l’avant-covid.

Seules deux communes d’Occitane sont primées dans ce classement : Albi et Alès.

« C’est le fruit d’un long travail » a expliqué Max Roustan, Maire d’Alès depuis 1995. Cette distinction valide « la pertinence et la qualité des actions mises en place par la municipalité ».

?id=owDEbHHZRqRyP1voEpUVChNZO3gzMecA

Les clés du dynamisme selon Christophe Rivenq, Président d’Alès Agglo

Une réflexion globale avec tous les acteurs

En 2017, la Ville d’Alès a lancé des Etats généraux du « coeur de ville / coeur de territoire ». Le principe était de rassembler les habitants du territoire dans une réflexion sur l’avenir du centre-ville :

« Le grand mérite de ces Etats généraux a été de montrer que nous allions nous en sortir ensemble ». Le résultat est la mise en place progressive de 38 actions co-construites pour la redynamisation du centre-ville.

De nouvelles règles de mobilité

Pour permettre aux visiteurs de venir dans le centre, la Ville d’Alès a mis en place une politique de stationnement incitative : 2 heures gratuites en sous-sol, 1 heure en surface, ainsi que des navettes électriques gratuites.

En complement, elle a créé des « espaces partagés » pour que les familles puissent se promener en toute sécurité : les trottoirs sont supprimés et la vitesse y est limitée a 20 km/h. Enfin, le centre-ville est piétonnisé tous les samedis.

Une politique commerciale active

La Ville a pris un moratoire sur l’installation de nouvelles grandes surfaces en 2017. Deux managers de centre-ville ont été embauchés : « Les commerces dans le coeur de la ville, c’est de l’emploi, mais c’est aussi de la qualité de vie. Les citoyens aiment leur centre-ville, mais il faut en assurer un bon accueil, une accessibilité, un bon aménagement, avec une cohérence dans les produits vendus ».

En 2020, une marketplace pour les commerçants alésiens a été créée, leur permettant de mettre en avant leurs produits et d’avoir une vitrine en ligne.

« Nous nous réjouissons des résultats du palmarès car ils valident notre action. La crise a souligné importance des filières courtes et de la proximité. En 2017, nous avions fait le constat du désamour des habitants pour leur centre-ville. Nous avons eu l'audace de lancer un grand plan de redynamisation dés cette époque » explique Christophe Rivenq.

Ecomnews - Adds