Ecomnews - Adds
Provence Alpes Côte d’Azur : Il faut continuer à soutenir l’emploi des personnes en situation de handicap
Par Denys Bédarride publié le 20 NOV 2018 à 11:23
La situation des personnes en situation de handicap en recherche d’emploi est toujours difficile même si la mobilisation des acteurs de l’emploi est forte à l’image de celle de l’Agefiph PACA Corse. Voici ce qu’il faut en retenir

A fin juin 2018, 43 000 demandeurs d'emploi handicapés bénéficiaires de l’obligation d’emploi (DEBOE) sont inscrits à Pôle emploi, représentant 8,9% de l'ensemble des demandeurs d'emploi dans la région Provence Alpes Côte d'Azur, % variant de 8,6% dans les Alpes-Maritimes à 10,0% dans les Hautes-Alpes.

Le nombre de DEBOE est en constante progression, particulièrement pour les personnes inscrites à Pôle emploi et ayant exercé une activité réduite.

Les personnes handicapées, dont le % de femmes continue de progresser (+2 points en deux ans), présentent toujours des difficultés particulières d’insertion (âge élevé, plus faible niveau de formation...) qui se matérialisent par une forte ancienneté d'inscription au chômage : 757 jours en moyenne au niveau régional, variant de 649 jours dans les Hautes-Alpes à 802 jours dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Un recul des insertions et des maintiens dans l'emploi au 1er semestre 2018

Au 1er semestre 2018, les Cap emploi ont contribué à près de 2 000 recrutements de travailleurs handicapés en CDI ou CDD de 3 mois et plus, soit une baisse de 9% en un an, évolution variant de -36% dans les Alpes-de-Haute- Provence à +2% dans les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes.

Si, la part des travailleurs handicapés au sein des contrats aidés (CUI-CAE) a continué de progresser, en revanche leur nombre a fortement baissé, impactant notamment les recrutements dans la fonction publique.
Le nombre de maintiens dans l'emploi est également en diminution (-13% en un an), les Cap emploi ayant réalisé plus de 700 maintiens au 1er semestre 2018 avec, comme pour les recrutements, un pourcentage de femmes dépassant 50%.

Dans 48% des cas, les personnes maintenues ont un niveau de formation supérieur ou égal au bac et plus de 6 personnes sur 10 sont employées dans un établissement de 20 salariés ou plus.

Il faut aussi noter que 195 personnes handicapées ont créé leur activité aidées par l’Agefiph. L’aide est accordée afin de participer au financement du démarrage de l’activité pour un montant de 5000€. 41% sont des femmes et 36% ont 50 ans et plus.

?id=lF1BZWTf0ugslje8mGFcRylBqD7vdsgt

Ecomnews - Adds