Ecomnews - Adds
Provence-Alpes-Côte d’Azur : Quel est le poids économique de l'Économie Sociale et Solidaire ?
Par Fiona Urbain publié le 11 FEVR 2021 à 09:20
Face à cette crise sans précédent et ses conséquences économiques et sociales qui perdurent, la CRESS Provence Alpes-Côte d’Azur est allée à la rencontre des entreprises et des parties prenantes de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) de la région. Quels sont les objectifs de ce « Tour des Territoires 2021 » ? Que représente l’ESS en région Provence Alpes Côte d’Azur ? Interview exclusive de Denis Philippe, Président de la CRESS Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Des délégations départementales au plus près des entreprises du territoire

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte 16 800 entreprises de l’ESS pour 170 000 salariés et 4,3 milliards d’euros de salaires distribués . Le secteur représente 10% des emplois de toute la région et 13,5% pour le seul secteur privé.

Parce que la réalité des entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire se fait avant tout dans les territoires, la Chambre Régionale de l’ESS Provence Alpes Côte d’Azur a déployé depuis 2018 des délégations départementales. Telles des permanences représentées par les présidents de délégation, leurs missions sont essentielles : le recueil des besoins, la mise en relation, l’animation de programmes pour les entreprises

« Les entreprises de l'ESS sont impactées de près ou de loin par cette crise sans précédent. Cette dernière ne doit pas venir anéantir leurs espérances et leurs efforts en faveur de la relance de leurs activités. Dans cette période difficile, nous devons être encore plus unis et aujourd'hui, on va s'organiser différemment : se rassembler, se mobiliser davantage pour accélérer le changement que l'on veut voir dans nos territoires » explique Denis Philippe, le Président de la CRESS Provence Alpes Côte d’Azur.

?id=fRetfcYkpELfjiaAGUZBsfjJT3ZkhiJd

« L’ESS a une capacité de résilience très forte »

Avec 2,5  % d’emplois en moins sur l’ensemble du territoire au second trimestre, l’impact du COVID 19 sur l’ESS France est particulièrement lourd (-3% en Provence-Alpes-Côte d’Azur).

Les associations sont les plus impactées avec -3,2% d’emplois par rapport à 2019 et 54 700 emplois perdus. « Le sport, l’insertion, la formation et la culture sont les secteurs les plus touchés par la crise » explique Denis Philippe. « Notre rôle est d’accompagner ces associations pour les engager à aller sur les dispositifs qui leur sont offerts, de manière à ce qu’elles puissent rebondir.»

Olivia Grégoire, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’économie sociale, s’est rendue à Marseille pour présenter le fonds d’UrgencESS. 30 millions d’euros sont mis à la disposition des TPE et petites structures pour les aider en ces temps de crise.

« Dans notre société, la jeunesse est en quête de sens. Nous sommes dans une période de développement inéluctable de l’ESS. » La crise a révélé le caractère essentiel de l’ESS pour l’avenir et la transformation du système économique et politique qui s’impose au regard de ses limites sociales et écologiques, exposées au grand jour.

Ecomnews - Adds