Ecomnews - Adds
Région Sud PACA : L'économie régionale atteint un nouveau pallier de croissance
Par Sanya Maignal publié le 31 OCT 2019 à 09:11
Alors que l'activité industrielle et les transactions dans les services évoluent dans d'étroites limites - respectivement 1,3% et 2,6% -, la production dans le BTP progresse (+3%). Sur le terrain on sent un ralentissement et l'hésitation quant à la prise de décisions. A court terme, cette tendance devrait se poursuivre.

Malgré un contexte économique international compliqué, entre l'attente du Brexit et l'économie allemande qui rencontre quelques ralentissements, l'économie française résiste. « On est sur une tendance de 1,3% de croissance pour la France en 2019 et en 2020 », a souligné Christian Delhomme, Directeur départemental de la Banque de France, lors de la présentation de la conjoncture économique départementale et régionale.

Selon Christian Delhomme, la région PACA est sur un palier de croissance. Celui-ci est lié, comme pour la France, à des éléments d'incertitude internationale mais qui selon les secteurs d'activité recèle des éléments positifs.

Indicateurs régionaux au beau fixe

Les trois grands secteurs progressent. L'industrie de 1,3%, en retrait de 1,7 points par rapport aux anticipations de début de l'année. Cette progression est due majoritairement à la bonne tenue de la consommation des ménages.

Les services de 2,6% (1 point de moins que prévu) et le BTP est en progression de 0,2 points par rapport aux prévisions atteignant +3%.

L'investissement est en baisse dans l'industrie (-4%) et en hausse dans les services (2,9%). Si la légère croissance de l'activité renforcent l'emploi dans la construction (+1,6%) et le services (1,3%), celui-ci s'érode de 0,5% dans l'industrie.

Quant aux prévisions, selon le Directeur départemental de la Banque de France, « 2020 devrait être encore marquée par un soutien de la croissance, avec une forte consommation portée par le gain de pouvoir d'achat des ménages et par l'investissement soutenu à la fois des ménages et des entreprises ».

?id=j8gZ7CWzX83b5w6YGd6a7v2WBkuk3IsI

La croissance modeste dans les Alpes-Maritimes

« Il y a un ralentissement sur le territoire, constate Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d'Azur. Une tendance à l'hésitation et non à la prise de décisions. Le carnet de commandes est en baisse avec un gros soucis : trouver des salariés qui correspondent aux besoins. »

Dans le département où 95% des entreprises ont moins de 10 salariés, la croissance au 1er trimestre – portée surtout par les services - ne dépasse pas 0,5%. Si le volume d'affaires est légèrement positif, les perspectives d'activité sont globalement prudentes pour 2020. En ce qui concerne l'emploi, les prévisions sont attentistes mais les effectifs devrait rester stables.

Le chiffre d'affaires en hausse de 0,5% caractérise tous les bassins azuréens sauf celui de Nice qui demeure à 0% et celui de Grasse qui marque 1%. En termes d'emploi, l'ouest du département note une hausse de 0,5%, le bassin mentonais même 1%. Du coté de Nice et Carros, l'emploi stagne.

2020 sous le signe de la stabilisation

Stabilisation ou expectative ? L'année des élections et le contexte obligent.

Le commerce serait le seul secteur à marquer une légère hausse d'activité. Les activités dans la construction et dans les services devraient stagner. Quant à l'industrie, on s'attend même à une dégradation de l'activité dans les mois à venir : « les carnets de commandes se vident, les indicateurs financiers s'aggravent », souligne le Président de la CCI Nice Côte d'Azur. « En termes d'emploi cela sera plutôt une stabilisation grisâtre », poursuit-il.

Néanmoins, il est certain que les filières porteuses, les filières d'avenir du territoire (silver économie, numérique, sciences du vivant et du parfum) ainsi que le tourisme devraient plutôt bien s'en sortir.

Et même si les chefs d'entreprises ne se sont pas euphoriques, selon l'enquête trimestrielle du panel SIRIUS de la CCI Nice Côte d'Azur, l'optimisme est de retour et la confiance repart en hausse après un creux du début de l'année.

Ecomnews - Adds