Ecomnews - Adds
Comment la santé de demain passe par le digital et les innovations technologiques ?
Par Sanya Maignal publié le 01 AVR 2019 à 08:49
En direct de Monaco : La cinquième édition du congrès e-Health World a rassemblé 200 exposants et 400 congressistes venus de 20 pays pour prendre le pouls de la santé du futur. Une trentaine de conférences, débats et ateliers ont été consacrés à la pratique de la médecine connectée.

La révolution numérique et digitale oblige : la santé connectée, celle de demain fait de grands pas tous les jours... Le robots et les machines remplacent de plus en plus l'homme, les informations sont de plus en plus précises, la téléconsultation, la télémédecine et la télétransmissions font déjà partie du quotidien.

Les professionnels de la santé du monde entier se préoccupent aujourd'hui de la (e-)prévention, des méthodes non invasives, de la réduction de la douleur, de la sécurité des patients...

?id=RYF8YzUGZlmWhAkmnqoDBoUYUGYyt5py

Des outils connectés de plus en plus performants

Les outils connectés, les robots, de plus en plus petits et performants, promettent des actes non invasifs, plus surs... Tel le serpent de Technion, un robot téléguidé d'une longueur de 20 cm doté de nano-particules. Il assiste le chirurgien lors des opérations sensibles de la moelle épinière.

Se basant sur les nano-technologies, l’Israélien Alon Wolf l'a construit s'inspirant de la mécanique humaine. Son cousin est utilisé pour le sauvetage des personnes enfouies sous la terre après des catastrophes naturelles ou actes terroristes.

Un autre outil non invasif chirurgical indispensable lors des opérations des cancers est en phase d'étude clinique, sa sortie est prévue pour le deuxième semestre 2020. Tamanoir est un canule qui permettra au chirurgien de savoir en temps réel, lors de l'intervention, si la totalité des cellules cancéreuses ont été enlevées. Le risque de récidive sera ainsi diminué. Tamanoir (Surgisafe), invention du Dr Thierry Desjardins est autonome et à usage unique.

Dans le domaine de la prévention, un dispositif qui permet de prévoir à l'avance l’infarctus du myocarde, l'AVC ou encore l’apnée du sommeil. Après que le patient a porté le patch DevInnova pendant une semaine, le médecin obtient les informations concernant la fréquence cardiaque, respiratoire, arythmie, température corporelle, hydratation, électrocardiogramme et autres pressions artérielles. Ces données permettent d' évaluer le risque d'un infarctus, AVC ou apnée du sommeil, explique Pierre Peneau.

?id=XuzUdjoaGoBqeJFCeYqFOKr7p9KT1Wf4

Le bien-être avant tout

Par la diminution de la douleur ou encore diminution des produits calmants, anesthésiants ou analgésiques... grâce à l'hypnose. Une technique qui rentre dans le milieu hospitalier permettant de baisser l'utilisation de certains médicaments et de réduire les doses d’anesthésie générale, voire dans certain cas de s'en passer et n'utiliser que l'anesthésie locale. Les anesthésistes hypnothérapeutes ont développé les applications pour les casques virtuelles HypnoVR permettant au patient une détente corporelle et mentale extrême, précise Nicolas Schaettel.

Le tissu connecté commence à arriver sur le marché à l'image du drap connecté qui complète le sécuridrap Selfia. Utilisé pour sécurisé les nuits des personnes désorientées la nouvelle version, connectée, donnera des informations aux soignants concernant les besoins de change ou d'intervention, explique l'inventeur Jean-François Decalonne de Mulliez-Flory .

Le bien être et la prévention passent aussi par le traitement de l'air. L'innovant Ikibox recrée une atmosphère dite originelle, celle qui a permis l'émergence de la vie, CO2, H2O, O2, N2... sans produits chimiques permettant au système immunitaire de se mettre au repos.

En même temps la charge microbienne est minime ce qui empêche la contamination. L'inventeur de ce purificateur d'air, le Dr Pierre-Alexandre Niemir-Deveau, précise que cette bulle atmosphérique diminue également le risque de développement des maladies auto-immunes (cancers).

Ecomnews - Adds