Ecomnews - Adds
A Sète, le navire Odeep One démarre la production d’un million de bouteilles de gel hydro-alcoolique
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 02 AVR 2020 à 09:39
L’armateur Ofw Ships, propriétaire de l’Odeep One, ancré à Sète a annoncé la transformation de son navire usine afin de produire du gel hydro-alocoolique en grande quantité. La compagnie déterminée à apporter sa pierre à l’édifice dans la lutte contre la pandémie, a démarré sa production ce 1er avril. Elle lance un appel pour bénéficier de soutien financier….

Branle-bas de combat à bord de l’Odeep One. Ce navire usine russe transformé pour produire de l’eau embouteillée à partir de l’eau des profondeurs, actuellement amarré à Sète, a démarré ce 1er avril une production de masse, 600 tonnes par jour de gel hydro-alocoolique soit un million de bouteilles de 600 ml.

Après quelques formalités et la modification des installations, une première citerne de 35m3 d’éthanol a été livrée le 31 mars en fin de journée permettant de débuter la production de 70 000 bouteilles (42 tonnes) soit bien plus que n’importe quelle officine.

En effet, le navire possède à bord une usine d'embouteillage d’une capacité de 24 000 bouteilles (de 600mL) / h (soit plus de 14 000L / h).

L’équipage composé de 46 officiers et marins, ingénieurs et chimistes a été étoffée avec l’arrivée de Jean-Michel Ferrando, vice-président du Syndicat des Pharmaciens de l’Hérault qui intervient comme conseiller pour ces opérations spécifiques.

A la recherche de financements

« Les bouteilles sont soufflées à bord et nous disposons d’un stock de 3 millions de préformes (PET 100% recyclables). L’ambition d’Ofw Ships est de produire avec l’empreinte carbone la plus faible possible. Nos fournisseurs sont par conséquent français et nous n’avons aucun problème d’approvisionnement. Nous pouvons également conditionner en cubitainers de 5L », précise Régis Revilliod, Pdg d’Ocean Fresh Water Ships.

Du soufflage des bouteilles à la palettisation, la cadence est de 24 000 bouteilles / heure, soit une capacité de production de 2 millions de bouteilles / semaine.

Mi-mars, face à la pénurie de ce désinfectant pour les mains, l’armateur Ocean Fresh Water Ships s’est engagé à utiliser sa capacité de production pour approvisionner les secteurs publics et privés en volume.

Cette compagnie partie en croisade contre l’épidémie peut lancer une première production grâce à un soutien bancaire.

Régis Revilliod cherche des financements solidaires, publics ou privés, prêts à se mobiliser urgemment pour pouvoir produire en masse ! Cette initiative a été accueillie positivement par l’ensemble des responsables politiques et encouragée par le monde maritime.

« Ofw Ships cherche des financements solidaires, publics ou privés, prêts à se mobiliser urgemment pour pouvoir produire en masse ! Ofw Ships en appelle à votre générosité et à votre civisme pour rejoindre le pool de contributeurs », plaide l’armateur.

Fondée en 2013, cette compagnie a vocation, non pas à transporter des marchandises, mais à traiter de l’eau collectée à 300 m de profondeur filtrée sélectivement de son chlorure de sodium.

Les navires, conçus dans l’objectif de produire avec l’impact écologique le plus neutre possible, utilisent une ressource naturelle disponible en grande quantité, partout dans le monde.

Ecomnews - Adds