Ecomnews - Adds
Au coeur du Village by CA Toulouse 31 : " 2021 sera une année exceptionnelle en termes d’entrepreneuriat pour nos start-ups "
Par Charline Poullain publié le 08 MARS 2021 à 08:00
Le Village by CA Toulouse 31 fête ses 4 ans. « Ce n’est qu’un début », assure sa nouvelle directrice, qui a toute confiance en l’avenir des start-ups hébergées mais aussi un regard acéré sur la parité dans le monde professionnel.

Voici quatre ans que le Village by CA Toulouse 31 est hébergé au cœur de la ville rose. Accélérateur lié au Crédit Agricole, il permet à une trentaine de start-ups de développer des opportunités de business, de financement et un solide réseau.

« Nous sommes là pour créer cet écosystème de coopération et d’innovation entre tous les acteurs : les start-ups, les entreprises privées et le public », résume Ingrid Sarlandie, la nouvelle directrice du Village.

?id=O2RCBOiwHfxVbDc5Kvz7Wpqo4kAG0Pdn

« Les quatre premières années on a posé un socle, des bases très solides. Ce n’est qu’un début, aujourd’hui on a envie d’ouvrir le champ des possibles avec la conviction que l’on doit être un acteur de l’innovation, de la transformation, digitale, environnementale et sociale. »

Dans cette veine, deux dispositifs sont maintenus : Disrupt campus Toulouse, qui favorise les interactions numériques entre le monde étudiant et les entreprises d’Occitanie, et French Tech Tremplin, incitant chacun à oser entreprendre.

?id=13mn7QUZQo5R5nBcrY7nrXJmuWlswGQW

« 2021 va être une année assez exceptionnelle en termes d’entrepreneuriat pour nos start-ups, que ce soit pour la contractualisation, la levée de fonds ou la création d’emplois », énonce Ingrid Sarlandie.

Un discours plutôt rare en pleine pandémie. Peut-être parce que cette manager, à la tête d’une nouvelle équipe de six personnes, est rompue à un certain état d’esprit made in Silicon Valley.

Après un cursus d’ingénieure mécanique et environnementale à Centrale Nantes, suivi d’un master en Nouvelle Zélande, elle se lance en R&D dans l’industrie automobile puis en management de l’innovation. En 2018, elle déménage avec sa famille à San Francisco pour travailler dans un accélérateur de start-ups.

« Il est là le plafond de verre ! »

?id=nvIoCV0otr7Nno9Ic9ueurzWVEaWkn90

Ingrid Sarlandie insuffle autre chose encore, une vigilance extrême quant à l’égalité professionnelle. « On le voit au Village, l’équipe est paritaire, mais dans les start-ups que l’on accélère, il n’y a pas la parité, et dans les investisseurs qui travaillent avec nous, on en est très loin... »

Et d’ajouter : « Il faut plus de femmes dans l'écosystème d’investissement, plus de parité au sein des conseils d’administration, des comités de directions et des comités exécutif ». Quitte à en passer par des quotas.

« Il est là le plafond de verre ! , estime Carine Briat-Hilaire, quand on ne peut plus évoluer vers certains postes à responsabilités à partir du moment où l’on a des enfants. On doit faire ses preuves deux fois plus qu’un homme, de ses compétences, de son endurance, de ses responsabilités et de sa motivation. » Elle a préféré faire tout cela pour son compte en cofondant France Surgery.

?id=fEzQ0vASqXacg3kMaDVQmE7vEvZl34wv

Depuis 3 ans, cette plateforme de mise en relation de patients internationaux avec des établissements hospitaliers français est hébergée au Village toulousain.

Fruit de son expérience, Ingrid Sarlandie livre ce triptyque : « Avoir un réseau de mentors, oser et avoir de l’ambition ».

Lundi 8 mars 2021, Journée internationale des droits des femmes , la députée Corinne Vignon rencontrera des entrepreneures et investisseuses au Village by CA.

Ecomnews - Adds