Ecomnews - Adds
Toulouse : Pour tout savoir sur Téléo, le téléphérique toulousain, bientôt en service
Par Charline Poullain publié le 16 FEVR 2022 à 10:25
Téléo touche à sa fin : les pylônes sont en l’air et les cabines déjà accrochés aux câbles. Début mai, les Toulousains devraient pourvoir tester leur téléphérique, le plus long de France. Il survole la Garonne et des coteaux pour désengorger la circulation au sud de Toulouse.

Visite au coeur du chantier

Ça y est, Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Ingénierie et Tisséo Collectivités, a avancé une date pour la mise en service de Téléo:

« On a été fortement impacté notamment par le Covid mais on arrive à la fin, je pense que l’inauguration aura lieu début mai ! », a-t-il lâché lors de la dernière visite de chantier.

Téléo deviendra alors le plus long téléphérique urbain de France, avec trois stations desservies sur 3 km : l’université Paul Sabatier, l’Hôpital Rangueil et l’Oncopole.

« C’est une première et c’est une fierté pour Toulouse », souligne Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

?id=XxfWKbeEmuete1H1cF21WcKxclMRQup6

Transversalité Sud

« Le réseau toulousain en étoile manquait de transversalité, on a voulu créer une très grande ceinture sud », explique Jean-Michel Lattes. Une zone souvent embouteillée car difficile à desservir entre la Garonne et la colline de Pech David.

Téléo passera bientôt au-dessus de tout cela, constituant la pièce maîtresse de cette ceinture Sud. Laquelle part de Colomiers à l’ouest de Toulouse jusqu’au quartier de Montaudran au Sud-Est.

L’un des nouveaux bus Linéo relie déjà la gare de Colomiers à l’Oncopole. À l’autre bout du téléphérique est la station de métro - et de bus - Université Paul-Sabatier. De plus, le futur Linéo 7 devrait rallier Montaudran et Saint-Orens de Gameville.

« À terme, le téléphérique pourrait faire l’objet d’extensions pour assurer des correspondances avec la future 3e ligne de métro à la station Montaudran et la ligne A à Basso Cambo », assure Jean-Michel Lattes président de Tisséo.

?id=F6FBTTouWbWOwknCAEIIl0nCVuiM6EJH

Marche à blanc

« On est sur une phase de finissions et d’essais » détaille Rémi Torres, conducteur de travaux chez Poma. Le gros œuvre devrait être terminé vers le 21 mars. Commencera alors la marche à blanc : pendant un mois, le personnel de Tisséo Voyageurs testera l’ensemble. Puis ce sera à la Préfecture de donner son feu vert.

?id=ziraWRrblmwbjRdQQp7fV7uP2ps9sI6g

Téléo en chiffres

10 min : c’est le temps qu’il faudra pour parcourir les 3km, avec une cabine toutes les 1,30 min en heure de pointe.

15 cabines sont prévues. « On pourra en mettre un peu plus à l’avenir », anticipe Jean-Michel Lattes. Chacune ayant une capacité de 34 places, avec accessibilité PMR et possibilité d’embarquer un vélo.

1 500 voyageurs pourront être accueillis par heure et par sens

120M€ : c’est le coût total intégrant la maintenance de Poma pendant 20 ans. Quant au ticket, ce sera le même que sur le réseau Tisséo, soit un 1,70€ à l’unité.

2 ans et 9 mois : c’est le temps qu’auront duré les travaux.

Téléo pourra fonctionner avec des vents allant jusqu’à 108km/h.

?id=SsKtHlm6Xa2aIAm0706ZUHhp21NOkW4z

Écolo

Pour la beauté du paysage survolé mais aussi pour compenser l’impact du chantier, des plantations sont en cours sur la colline et aux abords des stations. Sur les coteaux de Pech David, un millier d’arbres occupera 1 hectare en tout.
Tout en haut, là où il surplombe la Garonne et Toulouse, le site aura droit à un aménagement paysager. Et peut-être même à une guinguette.

Ecomnews - Adds