Ecomnews - Adds
Le tourisme de croisière, une manne économique pour la Catalogne
Par Fiona Urbain publié le 27 AOÛT 2018 à 09:58
Le tourisme de croisière est en pleine expansion avec 25 millions de touristes dans le monde. Quelles sont les retombées économiques pour la Catalogne et Barcelone, le premier port européen ?

Le tourisme est un secteur clé de l’économie catalane. Il représente 384 900 emplois et 12% du PIB. Barcelone est le 1er port de croisières en Europe et en Méditerranée et le 4ème au niveau mondial.

En 2017, près de 3 millions de croisiéristes sont passés par le port de Barcelone. La sécurité, la qualité du service, l’attrait de la ville et de la Catalogne, tout comme la proximité de l’aéroport font que pratiquement tous les bateaux de croisière qui naviguent en Méditerranée occidentale font escale à Barcelone.

Des retombées économiques importantes

Selon une étude sur l'Impact Économique de l'Activité Croisière à Barcelone, réalisée par le Laboratoire du savoir Transfer AQR-Lab de l'Université de Barcelone, les passagers de croisières ayant visité le port de Barcelone ont généré 518 € de revenus par passager en 2016, 20% de plus qu'en 2014.

Les croisiéristes génèrent plus d'impact économique que la moyenne des touristes. Représentant seulement 8% du nombre total de touristes, les passagers de croisières représentent 20% des dépenses totales et 24% des nuitées hôtelières.

La croisière bénéficie à tous les secteurs

La contribution économique apportée par les compagnies de croisières, ses équipages et passagers s'applique au-delà du secteur touristique. Près de 40% des emplois générés et 55% du chiffre d'affaires total dérivés du secteur de la croisière sont concentrés sur les secteurs du service et de l'industrie, non directement liés au tourisme.

L'activité croisière dans la ville de Barcelone a généré 6 809 emplois en 2016. Sans ces emplois, le taux de chômage aurait augmenté de 1%, de 11,5% à 12,5%.

Enfin, l'activité économique générée par l'industrie de la croisière a produit plus de 200 millions d'euros de taxes pour les diverses administrations impliquées.

Ecomnews - Adds