Ecomnews - Adds
Tourisme : Comment le Finistère s’est engagé dans les transitions touristiques et nautiques ?
Par Denys Bédarride publié le 07 MAI 2021 à 09:45
En Finistère, où la mer est omniprésente, les enjeux liés aux transitions touristiques et nautiques sont évidemment importants. Avec 1200 kilomètres de côtes, le premier département maritime de France entend conforter son économie touristique et nautique tout en préservant un environnement qui constitue l’une des raisons de sa notoriété et de son succès.

Le parc marin d’Iroise et le Parc Naturel Régional d’Armorique en sont de belles illustrations.

Ici, le tourisme et le nautisme se veulent responsables et souhaitent limiter leurs impacts sur l’environnement, contribuer directement à la restauration de la biodiversité, à la lutte contre les changements climatiques et à l’évolution durable des mentalités.

Les démarches engagées visent à répondre à une nouvelle demande de ressourcement, de reconnexion à l’essentiel, de recherche de sens, de bien-être et d’expériences à vivre, tant pour les visiteurs que pour les Finistériens qui manifestent un fort attachement à leur département.

Tour d’horizon d'hébergements, activités et services qui allient durabilité, hospitalité, équité, enrichissement social, solidarité ou passion et redessinent le tourisme et le nautisme de demain qui privilégieront "le mieux" au "plus" pour développer une performance durable.

« L’Echappée Belle » à Quimperlé

Cette ancienne pharmacie qui a conservé une bonne partie du mobilier est aujourd’hui l’une des adresses les plus originales du Finistère. A la fois maison d’hôtes, concept-store présentant une collection de meubles chinés et d’éléments de décoration tels que luminaires, céramique, linge de maison, foulards, bijoux, épicerie fine et lieu d’expositions de peintures, de gravures de sculptures, cette « échappée belle » illustre la nouvelle tendance d’hébergements qui allie convivialité, charme et bon goût.

www.lechappeebelle29.fr

« Au 46 » à Bénodet

Cette nouvelle adresse tout récemment éco-labellisée, est composée de différents bâtis et espaces originaux : une ancienne épicerie-bistrot, une salle de bal du siècle dernier, un fumoir à poissons et de splendides jardins. Les 3 chambres ont été créées dans l'ancienne salle de bal du siècle dernier au charme toujours présent : Les lichens, A marée basse, Vers le large... autant d'ambiances différentes aux décors soignés qui vous embarquent pour une expérience unique.

Le petit-déjeuner proposé selon le principe du plant-based et le dîner servi dans l'ancienne épicerie-bistrot sont composés de produits bios, locaux, végétaux et de saison.

Les propriétaires, très sensibles à la protection de l'environnement, souhaitent partager avec leurs hôtes, leurs valeurs écoresponsables : zéro déchet, permaculture, énergies douces et circuits courts.

Au 46 est indéniablement le spot du moment pour un séjour nature qui sent bon l'air marin.

www.au-46-bretagne.fr

Dormir au pied du phare en pierres le plus haut d’Europe

À Plouguerneau, on joue les Robinson sur l’île Vierge, célèbre pour son haut phare en pierres de taille et ses 365 marches. Tout à côté de cette sentinelle, au pied du petit phare, l’ancien logement des gardiens accueillera 9 personnes qui goûteront ainsi aux charmes de la vie insulaire dans une atmosphère cosy.

Ce gîte patrimonial aux couleurs sobres et aux matériaux traditionnels dévoile également de belles surprises architecturales avec ses voutes de pierre, ses plafonds en brique ou encore ses beaux parquets. Pour un séjour écoresponsable, ce bâti classé aux Monuments Historiques fonctionne grâce aux énergies renouvelables. De la coupole vitrée au sommet du phare, la vue est magique.

Ceux qui souhaitent vivre une expérience inédite découvriront l’île vierge et les petits îlots qui l’entourent en kayak avec l’impression d’être seuls au monde.

www.abers-tourisme.com

Ecomnews - Adds