Ecomnews - Adds
« Transitions collectives » : L'Occitanie lance le dispositif de reconversion professionnelle des salariés d’entreprises
Par Denys Bédarride publié le 21 JUIL 2021 à 08:48
Annoncé lors de la deuxième conférence du dialogue social le 26 octobre 2020 et co-construit entre le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et les partenaires sociaux, le dispositif « Transitions collectives » vise à accompagner la reconversion des salariés des entreprises qui connaissent une baisse d’activité ou un changement lié aux mutations économiques.

Avec « Transitions collectives », l’État mobilise 500 millions d’euros sur deux ans dans le cadre de France Relance pour accompagner ces salariés volontaires dont l’emploi est fragilisé dans une reconversion professionnelle vers des secteurs et métiers qui recrutent dans un même bassin d’emploi.

Les salariés en reconversion conserveront leur contrat de travail et leur rémunération pendant toute la durée de la démarche de reconversion et de formation qui pourra durer jusqu’à deux ans.

Afin de leur garantir des parcours de reconversion sécurisés vers des métiers porteurs, l’État financera tout ou partie des projets de reconversion en fonction de la taille de l’entreprise :

· 100 % pour les entreprises de moins de 300 salariés ;

· 75 % pour les entreprises de 300 à 1000 salariés ;

· 40 % pour les entreprises de plus de 1000 salariés.

La convention financière relative au déploiement en Occitanie des projets de Transitions collectives a été conclue entre l’État et la Commission paritaire interprofessionnelle de la région Occitanie, nommée Association Transitions Pro Occitanie (ATPro Occitanie).

D’un montant de 13,8 millions d’euros pour la première année de mise en œuvre, la convention a été signée le 29 juin 2021 par Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, et Transitions Pro Occitanie représentée par sa présidente, Hélène de La Rochette représentant le MEDEF, sa vice-présidente, Séverine Garandeau-Martin, représentant la CFDT et sa directrice générale, Christine Vo Van.

Ecomnews - Adds