Ecomnews - Adds
Les vaccins anti-covid permettront-ils un retour à la normale dès l’année prochaine ? Interview de Stéphane Bancel, PDG de Moderna
Par Fiona Urbain publié le 04 DEC 2020 à 09:17
Lors de la 4ème édition de Méditerranée du Futur qui avait pour thème « De la peste au covid-19, 300 ans de résistance aux pandémies en Méditerranée », le professeur Didier Raoult et Stéphane Bancel, PDG de Moderna étaient invités en guest stars. Ce dernier a fait le point sur l’enjeu de la vaccination, et l’avancement des demandes de mises sur le marché de son vaccin. Interview !

Stéphane Bancel, né à Marseille et CEO de Moderna était le grand témoin de cette 4ème édition de Méditerranée du Futur, l'événement international organisé par la Région Sud Provence-Alpes Côte d'Azur.

L’entreprise de biotechnologie américaine a déposé en début de semaine des demandes d’autorisation de mise sur le marché de son vaccin aux Etats-Unis et en Europe.

Le candidat-vaccin de Moderna fait partie des projets contre la Covid-19 les plus avancés actuellement, son vaccin étant efficace à 94,1% chez les adultes, selon ses données.

Le groupe pharmaceutique américain compte commencer à tester son vaccin sur les adolescents de sexe masculin ou féminin de 12 à 17 ans "en bonne santé"

?id=azu9KCMOcWbHQ7SaWwYsvOa4pSms6RdV

Quand la population pourra t-elle bénéficier des vaccins anti-covid ?

« Mon pronostic c’est qu’au premier trimestre 2021 on vaccinera en priorité les personnes âgées, le corps médical, les personnes qui ont des gros facteurs de comorbidité comme du diabète ou de la tension artérielle, etc… Puis au second trimestre les plus jeunes et en juillet-août les adolescents. A mon avis la prochaine rentrée scolaire sera normale ».

Quand on lui demande si l’élaboration du vaccin a été trop rapide ou précipitée, voici la réponse de Stéphane Bancel : « Toutes nos équipes ont travaillé 7 jours sur 7 depuis janvier dernier, même la nuit. Nous savions que chaque jour comptait et que c’était la seule chose pour revenir dans le monde d’avant qu'on aime tant. »

L’Union européenne a signé des accords avec six laboratoires prévoyant 1,89 milliard de doses au total : l’américain Moderna, l’américain et l’allemand Pfizer-BioNtech, le britannique AstraZeneca, le français Sanofi affilié au britannique GSK, le belge Janssen Pharmaceutica affilié au britannique Johnson & Johnson, ainsi que l’allemand CureVac.

« Nous voyons la lumière au bout du tunnel, il faut tenir, rester disciplinés et nous reviendrons rapidement dans le monde normal » conclut le CEO de Moderna.

?id=1vZrw8Bb8mrntOaITFzvs9GyB5ahC5CT

Ecomnews - Adds