Ecomnews - Adds
Vallée du Rhône : Comment se dessinent les vendanges cette année ?
Par Fiona Urbain publié le 06 SEPT 2021 à 09:51
Si la météo n’a pas été tendre avec les vignerons et négociants de la Vallée du Rhône cette année, l’état sanitaire actuel reste bon et la qualité au rendez-vous.

Les vignerons et négociants du deuxième plus grand vignoble d’AOC français ont commencé à récolter le raisin lundi 30 août, soit environ 10 jours plus tard qu’en 2020.

Un retour à des dates de vendanges traditionnelles après 5 années de récoltes précoces.

Un épisode de gel d’une exceptionnelle intensité a frappé le vignoble le 8 avril. Des températures de -à - en moyenne ont été enregistrées avec des pointes jusqu’à -10° sur certains secteurs.

Cet accident climatique, combiné aux températures fraîches du printemps a provoqué un ralentissement de la croissance des vignes.

Dans la partie méridionale, contrairement aux 2 années précédentes, les faibles précipitations de l’automne n’ont pas permis une recharge hydrique complète du sol après un été 2020 très chaud et peu arrosé.

Les températures de l’hiver ont été en moyenne assez proches des valeurs de saison. Seul le mois de février a été plus doux que la normale avec des températures moyennes plus élevées de.

?id=6CpmWkf5pRNDXPODzHLWyCWC8mScqG4g

La floraison s’est ensuite déroulée rapidement et dans de bonnes conditions début juin. Le vignoble est sain, et les pluies du printemps ont conduit à une pression très faible vis-à-vis du mildiou qui est restée discrète. C

Certains grenaches sont toutefois affectés par la coulure, ce qui pourra avoir une incidence volumique sur la récolte. Les blancs et rosés des Appellations d’Origine Contrôlées des zones les plus précoces de la Vallée du Rhône ont commencé à être récoltés à partir du 30 août.

Toujours sur cette zone méridionale, les vendangeurs ne seront pas à pied d’œuvre avant le 6 septembre dans les parcelles précoces épargnées par les aléas climatiques.

Dans les secteurs d’altitude non gelées, les vendanges sont prévues fin septembre. Dans la partie septentrionale, les nombreuses précipitations du mois de décembre ont permis de rééquilibrer le déficit hydrique.

Les températures hivernales ont oscillé bien au-dessus et bien en dessous des normales de saison. Cette oscillation s’est poursuivie jusqu’à la fin du printemps où les températures n’ont pas cessé d’augmenter et restent bien supérieures aux normales.

Après un débourrement précoce, le développement végétatif s’est rapidement ralenti avec la chute des températures, notamment durant les nuits du 7 au 9 avril.

La floraison s’est déroulée très rapidement et dans de bonnes conditions autour du 7 juin soit 2 semaines de retard par rapport à l’année dernière.

Si les conditions météorologiques des jours et semaines à venir restent favorables, les vendanges devraient s’étaler du 15 septembre jusqu’au milieu du mois d’octobre dans la partie nord du vignoble.

Ecomnews - Adds