#CultureSport #Occitanie #Occitanie
Denys Bédarride
8 janvier 2015 Dernière mise à jour le Jeudi 8 Janvier 2015 à 09:01

Présentée à Sète en 2014, l’exposition Miró a fait un carton. Avec 86 782 entrées, elle a pulvérisé tous les records d’entrées du musée Paul-Valéry de Sète, loin devant les 51 000 visiteurs de Dufy en 2010 qui détenait jusqu’ici la première place.

La ruée constatée dès l’ouverture de l’exposition fin juin n’a pas faibli durant quatre mois et demi. Un engouement international pour ce temps fort culturel relaté dans le livre d’or par des commentaires en japonais, allemand, chinois, italien, danois…
Loin d’une traditionnelle rétrospective, le succès de cette exposition intitulée « vers l’infiniment libre, vers l’infiniment grand » est aussi à mettre sur le compte de l’approche choisie par la conservatrice Maïté Vallès-Bled : la liberté, chère à l’artiste catalan, fil conducteur des 70 œuvres sélectionnées.
De grandes œuvres majeures dans la vie du peintre, dont certaines n’avaient jamais été exposées. Les visiteurs manifestement ne s’y sont pas trompés.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.