#Aerospatial #AlpesMaritimes #ProvenceAlpesCoteDAzur #Satellites #Spatial #Thales #ThalesAleniaSpace #AlpesMaritimes #ProvenceAlpesCoteDAzur
superadmin
7 juillet 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 7 Juillet 2022 à 08:07

Le plateau de Calern, dans les Alpes-Maritimes, a vu l'installation d'un nouveau télescope développé par Thalès Alenia Space. Il va permettre de suivre, par exemple, le lancement de nouveaux satellites ou les trajectoires de débris spatiaux afin de p

?id=Udf9A8E7P1YoNyFVbrFDGNi5Y6KS3l6H

Le nouveau télescope « Ground Optical Orbit Determination » (GOOD) a été inauguré sur le plateau de Calern à Caussols (06). Ce télescope a été développé à l’initiative de Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), afin de disposer d’un instrument optique de suivi d’orbites de satellites. Ce projet est également soutenu par l’Observatoire de la Côte d’Azur (OCA) par le biais du Laboratoire d’Observation Spatiale de la Côte d’Azur (LOSCA) créé en 2018 avec Thales Alenia Space.

Des travaux ont été réalisés depuis fin 2020 sur le plateau de Calern à Caussols afin d’y installer l’instrument GOOD, constitué d’un télescope de 250 mm de diamètre, d’une coupole de 2,3 m automatisée, et d’une infrastructure (connexions électriques et internet…) permettant au télescope de fonctionner de façon autonome.

L’instrument GOOD permettra de calculer les paramètres orbitaux des objets suivis avec une précision bien supérieure à celle obtenue par la plupart des mesures effectuées en radiofréquences.

?id=B97HY0zSTrr3FT0wIagXDpZdFHbac9jk

Cette innovation est rendue possible par des acquisitions successives d’images qui sont ensuite traitées par des procédés implémentés par Thales Alenia Space. Cette méthode optique offre de nombreuses applications potentielles, comme le suivi de la mise en orbite de nouveaux satellites, la surveillance des trajectoires de débris spatiaux afin de prévenir des collisions, ou encore la détection et le suivi de satellites inconnus.

A l’heure du New Space et de la multiplication des constellations de satellites, ces observations pourraient être couplées à des réseaux de télescopes déjà existants afin de gagner en précision dans le suivi des trajectoires de satellites et de débris spatiaux et ainsi réduire les risques de collisions. Elles viendront renforcer toutes les initiatives mises en place pour une gestion responsable et durable de l’espace.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.