#AnalyseEconomique #BrunoLeMaire #Economie #InfosNationales #International #Investissement #InfosNationales
Denys Bédarride
28 mars 2022 Dernière mise à jour le Lundi 28 Mars 2022 à 07:03

En 2021, 1 607 projets d’investissement ont été recensés, soit une hausse de 32 % par rapport à l’année 2020. Ces projets ont permis la création ou le maintien de 45 008 emplois, soit une augmentation de 30 % par rapport à 2020. Le niveau atteint est

?id=0TrcYCyFDQ4LGTtGcEScqXeDCem4yNkr

Le bilan 2021 de l’investissement international créateur d’emplois témoigne d’une année record pour l’attractivité de la France.

Ces projets proviennent d’une soixantaine de pays différents, mais l’année 2021 est marquée par un renforcement significatif de l’attractivité de la France auprès des investisseurs européens, à l’origine de deux projets sur trois.

L’Allemagne devient le premier pays investisseur en France, avec près de 300 projets, et devant les Etats-Unis (247 projets). Les Etats-Unis restent au premier rang en termes d’emplois (10 118 emplois contre 8 063 pour l’Allemagne).

Le Royaume-Uni complète le podium des pays investisseurs en France avec 151 projets recensés (4 202 emplois).

Les décisions de nouvelles implantations sont majoritaires en France : 51 % des projets correspondent à des créations, signe de la confiance des investisseurs dans l’environnement d’affaires et les perspectives économiques de la France. Les extensions, signe de la confiance renouvelée des entreprises étrangères ayant déjà investi en France, représentent 44% des projets et près de la moitié des emplois. Ces extensions concernent principalement des sites industriels.

La réindustrialisation de la France prend forme 

460 projets industriels d’origine étrangère ont été recensés en France en 2021, soit une augmentation de 49 %, un niveau record. Ces projets ont permis de créer ou de maintenir plus de 15 000 emplois en France. Les projets industriels représentent 29 % des projets internationaux en France et 34 % des emplois associés. 83% de ces décisions sont des extensions.

Ces résultats démontrent que le processus de réindustrialisation de l’économie française, engagée depuis plusieurs années, s’accélère en 2021 et que, loin d’avoir été entamée, la confiance accordée par les investisseurs internationaux au site France sort renforcée de la crise sanitaire.

?id=mH9z5bYhimFc0exSZC2Ao0qyXJSeDaNC

Les projets d’investissement international profitent à l’ensemble du territoire. Les entreprises sous contrôle étranger sont présentes et créent de l’emploi dans l’ensemble des régions de France. L’attractivité économique de la France s’exprime à la fois au sein de grandes métropoles régionales, mais aussi dans les agglomérations de taille plus modeste puisque 43 % des investissements en 2021 se localisent dans des agglomérations de moins de 200 000 habitants.

 

La Team France Invest accélère les investissements internationaux. En 2021, le partenariat entre Business France et les Agences régionales de développement écono­mique (ARD) s’est traduit par la diffusion aux régions françaises de plus de 1900 projets, la remise aux investisseurs étrangers de plus de 1200 offres territoriales d’implantation et l’organisation conjointe de plus de 110 opérations de promotion des territoires à l’étranger.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, a déclaré : « Ces excellents résultats témoignent de la réalité de la réindustrialisation de notre pays, et du succès de la stratégie d’attractivité déployée par le Gouvernement depuis 2017, au travers de réformes ambitieuses : réforme du marché du travail, réforme de la fiscalité pour orienter l’épargne vers l’investissement productif et améliorer la compétitivité de nos entreprises, et simplification administrative pour accélérer les implantations en France, en particulier dans l’industrie.

Ces efforts nous ont permis de devenir le pays le plus attractif d’Europe dès 2019, position que nous conservons depuis. Je me félicite des chiffres que nous publions aujourd’hui, qui sont le fruit du travail de la Team France Invest, pleinement investie pour accompagner les entreprises qui souhaitent s’installer dans nos territoires. ».

« L’attractivité est le thermomètre de la bonne santé économique de notre pays : les investisseurs étrangers choisissent notre pays car les réformes structurelles menées depuis le début du quinquennat sous l’impulsion du Président de la République ont rendu notre économie plus compétitive, plus résiliente et mieux à même de répondre aux défis de l’avenir. Ils plébiscitent également la protection des entreprises et de leurs salariés au cœur de la crise sanitaire. 

Plus d’implantations industrielles en France, c’est plus de « made in France », et plus d’exportations à venir, clé des relocalisations et de notre autonomie stratégique. Notre attractivité permet mécaniquement de regagner du terrain à l’export, composante déterminante du redressement de notre balance commerciale, qui passe également par la réindustrialisation et la relocalisation des chaînes de valeur. », souligne Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité.

 

« L’attractivité de la France se manifeste désormais, au-delà des atouts structurels reconnus, grâce à son savoir-faire unique. Dans l’expertise médicale : Dans l’expertise médicale : la France est la première destination en Europe pour la localisation des projets de santé et il s’agit du premier secteur industriel pour les investisseurs étrangers en France. Ces investissements ont concerné aussi bien des projets industriels que des projets de R&D destinés à l’industrie pharmaceutique (Merck KGaA, Biogen, Recipharm par exemple) et des équipements médicaux (Medicom

Dans le secteur de l’agroalimentaire également, secteur privilégié en temps de crise sanitaire : avec 77 projets et 1 500 emplois à la clé (Mars et VickyFood par exemple). Mais plusieurs autres secteurs ont également progressé comme l’automobile, le BTP, les services financiers ou encore la chimie.

Ces résultats très encourageants sont les fruits d’un travail collectif mené par les réseaux diplomatiques, Business France, nos partenaires et par une politique nationale de soutien exemplaire », affirme Christophe Lecourtier, directeur général de Business France.

 

« L’investissement international en France a atteint des niveaux record en 2021 avec plus de 1 600 projets d’investissement et 45 000 emplois dépassant ainsi le niveau de 2019 affichant 1 468 projets créant ou maintenant 39 542 emplois. Les nouvelles implantations sont majoritaires en 2021 avec 51 % de projets correspondant à des créations, ce qui illustre l’attractivité croissante de la France auprès des investisseurs étrangers.

La France a bien su tirer parti d’une situation et s’adapter : d’abord avec les plans de soutien de relance, puis grâce à l’implication du Président de la République lors des sommets Choose France de janvier 2021 en visioconférence, avant d’accueillir 140 dirigeants d’entreprises en présentiel au Sommet Choose France de juin 2021.

Enfin le contact permanent avec les investisseurs grâce à nos équipes réparties dans tous les pays ont permis à Business France et à ses partenaires en régions d’assurer l’accompagnement de 59 % de la totalité des projets », souligne Pascal Cagni, président du CA de Business France et ambassadeur délégué aux investissements internationaux.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.