#Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Occitanie #VieDesEntreprises #Occitanie
Charles Dos Santos
28 octobre 2017 Dernière mise à jour le Samedi 28 Octobre 2017 à 07:10

Feu Moose Smokehouse… En difficultés financières sérieuses, l'entreprise avait été récemment placée en redressement judiciaire. La reprise a été officialisée. Et, ce n'est autre qu'une partie de ses salariés qui gère désormais la société ; cette dern

Fumaison_occitane_
©Fumaison-Occitane . Les dirigeants de Fumaison-Occitane veulent réussir la production du Saumon Fumé au pays du Foie Gras

Créée à la fin de l’année 2012, près d’Auch, Moose Smokehouse s’est rapidement spécialisée dans la préparation de saumon fumé haut de gamme. 

Après 5 ans d’existence, la société avait été placée cet été en redressement judiciaire. La reprise a été actée en ce mois d’octobre. 

La firme est désormais une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) dont les statuts ont été récemment déposés. Le dépôt des statuts a engendré un changement de dénomination : Fumaison Occitane

Pour la reprise, les ex-salariés avaient constitué avec l’Union Régionale des Scop en quelques mois. A l’origine de la reprise 6 anciens salariés ont réussi à rassembler plus de 280 000 euros de fonds et co-dirigent désormais ensemble cette nouvelle société. 

“Nous avons fait ce choix de SCIC car nous souhaitons que l’ensemble des acteurs locaux et les habitants puissent être impliqués dans le développement de leur territoire”, a récemment fait savoir Armand de Vaucorbeil, gérant de la Scic.

Le Tribunal de commerce a été convaincu par la garantie de pérennité des emplois et de l’activité à moyen terme de l’entreprise. 

La nouvelle équipe dirigeante a repositionné l’entreprise sur le très haut de gamme dans les saumons fumés. Les dirigeants ont également étendu les activités de la société au fumage  d’autres poissons comme l’esturgeon. 

Affaire à suivre pour la nouvelle société Fumaison Occitane

Effectif : 6 personnes 
Adresse : ZI du Moulliot à Auch dans le Gers.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *