#Analyse #AnalyseEconomique #Bordeaux #Gironde #Immobilier #Logement #NouvelleAquitaine #Urbanisme #Bordeaux #Gironde #NouvelleAquitaine
Denys Bédarride
21 avril 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 21 Avril 2022 à 07:04

Ces derniers mois, les prix des loyers à Bordeaux connaissent une hausse importante. Cette situation a poussé la municipalité à mettre en place une politique d’encadrement des loyers en juin prochain. Certains quartiers bordelais affichent des prix é

Le locatif : entre prix exorbitants et encadrement des loyers 

Selon la Fnaim, le prix du locatif a augmenté de 2,6% par rapport à la même période l’année dernière. Cette hausse atteint même les 5,9% pour les T1, soit 18€/m². Sur les cinq dernières années, les prix des loyers ont subi une augmentation plus importante : +7,9% pour les T1, +8,3% pour les T2 et +4,7% pour les T3. 

Malgré une fixation des loyers qui devrait prendre effet dans les prochains mois, les prix affichés ne sont pas dans la fourchette préconisée. Par exemple, pour un T2, il faut compter en moyenne entre 800 et 1 100€ selon l’emplacement et les prestations de l’appartement, et les prix au m² sont plutôt compris entre 20 et 25€. L’encadrement des loyers à 20% du prix fixe devrait prendre effet d’ici le mois de juin. 

Pour Stanislas de Dinechin, CEO et cofondateur de Hosman : “Toutefois, l’impact de cette mesure sur le parc locatif devrait être minime si l’on se réfère à son déploiement à Paris et à Lille. Compte tenu que les biens loués pour la première fois sont exempts de cet encadrement, les nouveaux investisseurs locatifs sont donc en position de force, notamment dans les quartiers où la tension immobilière est forte. “.

 ?id=iQotStSFF2jrM15oquX7TGg62oNUNCDE

?id=gg6HpZp3fcQ3WF9p5OaAP5m1yJQS23At

Des locataires qui se tournent vers l’achat

Face à des prix au m² dans le locatif devenant trop élevés, les Bordelais commencent à se tourner vers l’achat où les prix peuvent être plus intéressants. C’est ce qu’explique Camille Crobeddu, experte immobilier Hosman à Bordeaux. “Depuis janvier, de plus en plus d’acheteurs qui voulaient au départ louer se sont tournés vers l’achat au vu des prix. Et a contrario, un tiers des clients vendeurs confie que si leur bien ne se vend pas au prix désiré, ils se lanceront dans le locatif, plus intéressant à leurs yeux. ”.

Sur cinq ans, la location d’un T2 représente jusqu’à 31% du prix total de l’achat d’un appartement. Par exemple, un T2 de 40m² à la location (22,2€/m² d’après SeLoger) revient à débourser 10 656€ sur un an, soit 52 280 € sur cinq ans. A l’achat, dont le m² est de 4 286€, le coût du bien d’une même surface revient à verser 171 440€ pour une période identique.

Les prochains mois nous diront si ce début de virage vers l’achat plutôt que la location impliquerait une hausse des prix à l’achat à Bordeaux et en périphérie. “, conclut-elle.

Source : Hosman 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.